Brian Orser
Brian Orser

Le Canadien Brian Orser travaille avec Hanyu sur le quadruple axel

TORONTO - L’ex-patineur canadien Brian Orser, qui est maintenant l’entraîneur de plusieurs patineurs artistiques de renom sur la planète, a indiqué à la chaîne olympique qu’il travaille - à distance - avec le Japonais Yuzuru Hanyu pour qu’il réussisse le quadruple axel en compétition.

Orser, qui se trouve présentement chez lui à Toronto à cause de la pandémie du nouveau coronavirus, a indiqué qu’il tentait d’améliorer la forme physique de Hanyu, un double champion olympique. Il a confié que le Japonais avait la technique pour réussir le quadruple axel, mais qu’il doit encore renforcer sa charpente pour être capable de le faire en compétition.

«Il faudra évidemment qu’il gagne un peu de hauteur, et il doit être plus puissant sur plusieurs fronts, a mentionné Orser dans le cadre d’une vidéo intitulée ‘Incoming Call’ sur Instagram. Et tu ne peux pas juste décider de le faire du jour au lendemain, tu dois apprendre à le maîtriser.

«La situation actuelle (la pandémie) a ça de positif; elle permet aux athlètes de travailler sur certaines parties de leur corps afin de les renforcer», a ajouté l’Ontarien âgé de 58 ans.

L’adjoint d’Orser, le Québécois Ghislain Briand, a même suggéré que Hanyu prévoyait tenter le quadruple axel lors des Championnats du monde de patinage artistique de Montréal, prévus au Centre Bell du 16 au 22 mars. Cette compétition a cependant été annulée quelques jours avant qu’elle ne se mette en branle.

Orser a ajouté qu’il garde contact avec son groupe de patineurs de manière virtuelle depuis quelques semaines. Et qu’il a été impressionné par le sérieux qu’ils ont démontré jusqu’ici dans leur entraînement.

«(Le patineur américain) Jason Brown a organisé une séance d’entraînement virtuelle la semaine dernière avec l’équipe de cricket de Toronto - Evgenia Medvedeva, Cha Jun-hwan et Ekaterina «Katia» Kurakova ainsi que certains jeunes patineurs canadiens y ont pris part», a raconté Orser.

«Certains patineurs sont demeurés à Toronto, mais d’autres ont dû rentrer dans leur pays. Evgenia est présentement au Japon, en confinement. Elle respecte le protocole à la lettre. Je suis fier du fait qu’ils suivent les directives des gouvernements», a-t-il ajouté.

Orser, qui a remporté la médaille d’argent aux Jeux olympiques de Sarajevo en 1984 et ceux de Calgary en 1988, redoute cependant la relance des activités, après une pause de plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

«Ma plus grosse crainte, c’est que nous retournions sur la patinoire et que tout le monde se blesse, a-t-il dit. Je veux m’assurer que lorsqu’ils reviendront (sur la patinoire), ils seront prêts et en bonne condition physique.»