Les dirigeants d’équipe de la MLB ont constaté grâce aux analyses avancées que les partants sont moins efficaces lors du troisième tour du rôle offensif dans un match.

Le Baseball majeur veut favoriser l’attaque

NEW YORK — Le Baseball majeur a proposé à l’Association des joueurs (MLBPA) de revenir à des inscriptions de 15 jours sur la liste des blessés en plus de forcer les joueurs retournés aux ligues mineures à y passer un minimum de 15 jours afin de... redonner du tonus à l’attaque.

C’est ce qu’a appris l’Associated Press d’une source proche du dossier. Cette personne a requis l’anonymat puisque ces propositions n’ont pas été publiquement présentées.

En 2016, le temps minimum à passer à l’écart du jeu en cas de blessure avait été réduit de 15 à 10 jours dans le cadre du renouvellement de la convention collective. En deux saisons, les inscriptions ont bondi de 563 à 737, selon le Bureau du commissaire.

Les dirigeants d’équipe ont constaté grâce aux analyses avancées que les partants sont moins efficaces lors du troisième tour du rôle offensif dans un match. Le plus grand recours à la liste des blessés et aux options de ligues mineures ont permis aux équipes d’avoir une plus grande rotation au sein de leurs groupes de releveurs, ce qui a eu pour effet de rendre plus de lanceurs « reposés » disponibles chaque jour.

Certaines équipes ont même commencé à utiliser des releveurs pour lancer quelques manches seulement en début de rencontre. La tendance, mise de l’avant par les Rays de Tampa Bay, a rapidement été imitée par plusieurs autres.

Si cette proposition est acceptée, un joueur cédé aux ligues mineures devrait ainsi y passer un minimum de 15 jours au lieu de 10, afin de limiter le nombre de lanceurs « reposés » disponibles aux équipes.

La MLB espère ainsi redonner un peu de vie à l’attaque des 30 clubs des Majeures, qui ont affiché une moyenne au bâton collective de ,248 en 2018, la plus faible depuis 1972.

La MLB a soumis ces propositions dans le cadre d’un plan d’ensemble présenté à la MLBPA. Ce plan considère toujours de limiter le temps entre les lancers. Une telle proposition a été présentée en 2017 et en 2018. Chaque fois, la MLBPA s’y est opposée.

Bien que l’accord des deux parties soit nécessaire afin d’apporter des changements aux règles, la MLB peut agir unilatéralement un an après avoir proposé un changement. Le commissaire, Rob Manfred, a par contre répété qu’il ne souhaitait pas le faire. À la place, la MLB a limité le nombre de visites au monticule sans effectuer de changement à six par neuf manches, qu’elles soient effectuées par le gérant, un instructeur ou un joueur.

Les pourparlers se poursuivent et pourraient aller au-delà du début du camp d’entraînement.