Javier Acuna a créé quelques bonnes occasions de marquer pour l’Atlético d’Ottawa dimanche, mais le Forge FC de Hamilton a été capable de le contenir au centre du terrain dimanche.
Javier Acuna a créé quelques bonnes occasions de marquer pour l’Atlético d’Ottawa dimanche, mais le Forge FC de Hamilton a été capable de le contenir au centre du terrain dimanche.

L’Atlético se bute aux champions de la CPL

Jean-François Plante
Jean-François Plante
Le Droit
S’il a pu infliger un premier revers aux finalistes de 2019 de la Première ligue canadienne de soccer (CPL) jeudi dernier, l’Atlético d’Ottawa n’a pas eu la même veine contre les champions en titre dimanche.

Deuxième derrière le Cavalry de Calgary avant d’affronter Ottawa, le Forge FC de Hamilton a accédé au premier rang du tournoi de la CPL à Charlottetown en prenant la mesure de l’Atlético par la marge de 2-0.

Ignoré par l’équipe de son patelin pour sa première saison dans la CPL, le Gatinois Maxim Tissot a servi le premier but de Daniel Krutzen sur un plateau d’argent à la 36e minute de jeu. L’ancien du Fury d’Ottawa a habilement expédié un corner dans la boîte et Krutzen n’a eu qu’à placer sa tête sur le ballon pour l’envoyer derrière le gardien Nacho Zabal.

En fin de match, dans les arrêts de jeu, le Québécois David Choinière a cimenté la victoire du Forge FC (3-1-2), qui a pris les trois points pour se hisser en tête du classement avec 11 points, un devant le Calvalry. Avec cinq points au classement, l’Atlético occupe au septième rang du tournoi, mais le tableau est tellement serré que s’il avait gagné dimanche, Ottawa aurait fait un bond jusqu’au deuxième rang.

L’Atlético (1-2-2) conserve ses chances d’accéder au tour éliminatoire, mais il devra sans doute remporter ses deux derniers matches du tournoi contre le Pacific FC (2-1-2) mercredi et les Wanderers de Halifax (1-1-3) dimanche prochain.

«Ce sera compliqué. Le Pacific FC a le vent dans les voiles. Il joue à un haut niveau présentement, mais il ne faut pas sortir de notre sentier. Il faut continuer d’investir dans notre jeu et de croître comme équipe», a indiqué l’entraîneur-chef Mista après la deuxième défaite du tournoi de son club d’expansion.

Face à un redoutable rival, il a trouvé que son équipe avait manqué de mordant, particulièrement en attaquant au milieu du terrain.

«Nous avons fait face à un très bon adversaire. Ils étaient très bien organisés. Le plan était d’attaquer vers l’extérieur, mais nous avons frappé un mur en tentant d’attaquer de l’intérieur. Nous avons eu de meilleures occasions en deuxième demie avec le vent qui nous aidait, mais le Forge FC était à l’aise de s’asseoir sur son avance de 1-0.»

De son côté, le capitaine Ben Fisk a trouvé une courte formule pour résumer le résultat du match.

«Le Forge n’est pas le champion en titre pour rien. Il a profité de ses chances. Ça n’a pas été notre cas.»

Les vainqueurs ont dominé le match 11-4 au chapitre des tirs au filet, mais seulement 4-3 au chapitre des tirs cadrés. Ils ont été plus opportunistes. À la 50e minute, alors que le pointage était toujours 1-0, Mohamed Kourouma a sans doute obtenu la meilleure chance de compter de l’Atlético, mais son tir a tout juste passé au-dessus de la barre horizontale.

Le Trifluvien Michel Djaozandry a fait ses débuts dans le tournoi à la 84e minute pour l’Atlético. Antoine Coupland de Chelsea a aussi joué à partir de la 88e minute. Maxim Tissot a fait sa sortie du match à la 58e minute.

Bonne note pour Tissot

Son entraîneur, Bobby Smyrniotis, a bien aimé le jeu du Gatinois dans ce match. S’il a participé aux six matches du Forge FC, c’était seulement le deuxième départ de Tissot dans le tournoi.

«Maxim n’a pas commencé le match simplement parce qu’il jouait contre Ottawa. C’était notre meilleur atout tactique pour ce genre de match. Il cadrait parfaitement dans le plan de match et dans la rotation que nous voulons faire avec nos joueurs. Il a connu une très bonne première moitié. Même chose en deuxième demie, mais ce tournoi est difficile. La fatigue s’installe rapidement et il faut garder un peu de fraîcheur au centre du terrain. Il a été excellent pour gagner des ballons au milieu du terrain quand il a eu à le faire. Il a bien marqué Ottawa au centre. C’est pourtant une de leurs forces avec Javier Acuna, notamment.»