Pierre Lafontaine a été nommé entraîneur-chef de Swim Ottawa.
Pierre Lafontaine a été nommé entraîneur-chef de Swim Ottawa.

Lafontaine dirigera Swim Ottawa

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Un visage familier de la natation internationale refait surface sur le bord des piscines en Outaouais.

Pierre Lafontaine, qui a formé plusieurs médaillés olympiques aux États-Unis, en Australie et au Canada, prend sous son aile Swim Ottawa. L’homme âgé de 63 ans a été embauché au début du mois d’août à titre d’entraîneur-chef du modeste club.

«Il y a 100 nageurs ici. C’est un petit club, mais tu n’as pas besoin d’un gros club pour obtenir de grosses performances, rappelle Lafontaine.

«Je pense au club où s’entraînait Michael Phelps dans la région de Baltimore. Ils étaient juste 125 à 150 nageurs, mais je pense qu’ils se sont bien débrouillés!»

Le North Baltimore Aquatic Club a produit six différents médaillés olympiques depuis 2004.

Phelps est monté 28 fois en carrière sur le podium olympique, gagnant 23 fois l’or.

«C’est un club jeune en âge ici. L’important, c’est d’avoir une bonne attitude et d’apprendre la bonne technique. Tu peux t’entraîner autant que tu veux, mais tu vas te faire battre par des gens qui possèdent une meilleure technique que toi.

«Nous devons devenir l’équipe avec une technique impeccable. Nous devons avoir un esprit d’équipe meilleur qu’ailleurs.»

Lafontaine dit avoir aimé son premier mois. Il a été passé à travailler sur le bord des bassins extérieurs à Ottawa en attendant l’ouverture des piscines intérieures.

Chez Swim Ottawa, le sexagénaire est épaulé par deux anciennes nageuses élites devenues entraîneuses en Lori Melien et Andrea Smith. La première a gagné une médaille olympique au relais 4 x 100 m QNI en 1988 tandis que la seconde a été membre de l’équipe canadienne de 1995 à 2000.

«J’adore travailler avec les jeunes et des entraîneurs. Et nous avons besoin plus de femmes comme ces deux filles qui coachent au niveau national ou même international.»

Pierre Lafontaine a été à la tête de Natation Canada de 2005 à 2013. Avant, il avait passé quatre ans au sein de l’Australian Institute of Sport (AIS), dont trois en tant qu’entraîneur-chef.

Avant de déménager en Australie, le diplômé de l’Université Concordia a occupé plusieurs postes d’instructeurs au Canada et aux États-Unis, dont celui d’entraîneur-chef du Phoenix Swim Club (PSC) de 1997 à 2002. Ses athlètes ont gagné huit médailles aux JO en 2000, dont trois fois l’or.

Après son passage à Natation Canada, le père de famille de quatre enfants a multiplié les emplois dans le domaine des sports.

Pendant six mois en 2015, Pierre Lafontaine a été entraîneur-chef de Natation Gatineau.

Dans les sept dernières années, on l’a vu à la direction de Sport interuniversitaire canadien, Nordiq Canada et Cyclisme Canada. Il a aussi été brièvement entraîneur-chef de Natation Gatineau pendant six mois en 2015.

Dans la dernière année, Lafontaine travaillait à titre de directeur technique de la Fédération de natation de l’Île-du-Prince-Édouard en plus d’épauler les fédérations nationales de la Grenade et d’Aruba.

«Trois contrats», précise-t-il.

«Mais j’aime coacher. Je voulais m’impliquer dans un club dans la région. J’aurais aimé revenir à Gatineau, mais le club a déjà un entraîneur-chef. Puis quand je suis parti, les gens étaient un peu fâchés. Je peux les comprendre. Nous avions de grands plans.»

Lafontaine aimerait que tous les clubs de natation unissent leurs efforts, des deux côtés de la rivière des Outaouais. «Avoir une vision régionale. Tenir des entraînements communs pour les 20 à 30 meilleurs nageurs du coin, une ou deux fois par semaine», dit-il.

«Il n’y a pas de raison qu’on ne puisse pas faire ça.»