Serena Williams, 25e tête de série, a atteint lundi la ronde quart de finale à Wimbledon. L'Américaine, en quête d'un huitième titre sur le gazon londonien, monte en force alors que les 10 premières favorites du tableau féminin sont tombées.

La route est claire pour Williams à Wimbledon

LONDRES — Serena Williams est de retour en quarts de finale du tournoi de Wimbledon pour la 13e fois de sa carrière après avoir vaincu la Russe Evgeniya Rodina 6-4 et 6-2.

Dans un match entre les deux seules mères encore au tableau féminin, Williams a pris une avance de 3-0 dans les deux manches et a conclu sa victoire en 62 minutes. «C’était plus difficile que le résultat ne l’indique, a confié Williams. Je savais que nous étions toutes les deux des mamans, et je ne sais pas à quelle fréquence c’est arrivé, si jamais c’est arrivé. Alors, c’est vraiment sympa. Tu peux être une maman, tu peux toujours jouer au tennis et tu peux toujours être excellente.»

Rodina, qui a causé la surprise en éliminant Madison Keys, no 10, à la ronde précédente, est revenue à 3-2 au deuxième set, mais elle a cédé un bris immédiatement.

Williams est en quête de son huitième titre à Wimbledon et elle fait plus que jamais figure de favorite, puisque les 10 premières têtes de série ont toutes été éliminées. Elle est classée 25e tête de série après avoir raté le tournoi de l’an dernier pendant sa grossesse.

La dernière top 10 tombe

Après avoir éliminé Venus Williams au tour précédent, Kiki Bertens a vaincu Karolina Pliskova, septième tête d’affiche, pour obtenir son billet pour les quarts de finale. Bertens a réussi sept as et sauvé huit des 10 balles de bris contre elle pour l’emporter 6-3, 7-6 (2) et créer la dernière surprise du tableau féminin.

Bertens a maintenant rendez-vous avec Julia Goerges, no 13, qui a pris la mesure de la Croate Donna Vekic 6-3, 6-2 et a assuré sa première présence en quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem.

Jelena Ostapenko et Dominika Cibulkova s’affronteront également en quarts de finale.

Ostapenko accède à ce stade du tournoi pour la deuxième année d’affilée en vertu d’une victoire de 7-6 (4), 6-0 aux dépens d’Aliaksandra Sasnovich, tandis que Cibulkova a défait Hsieh Su-Wei 6-4, 6-1.

Ostapenko, championne des Internationaux de France en 2017, a perdu ses deux premiers jeux au service et elle tirait de l’arrière 5-2 au premier set avant de se ressaisir et de forcer la tenue du bris d’égalité contre sa rivale biélorusse.

Sept minutes pour décider...

Cibulkova a surmonté un délai causé par une mauvaise décision de l’arbitre au premier set. Menant 5-4 et à deux points d’enlever le premier set à 0-30 sur le service de Hsieh, Cibulkova a frappé un revers sur la ligne de fond qui a été jugé à l’extérieur. Hsieh — qui a éliminé la no 1 mondiale Simona Halep au troisième tour — a gardé le balle en jeu en le retournant au-dessus du filet alors que Cibulkova a immédiatement contesté. Après la révision qui a confirmé que la balle a touché la ligne, l’arbitre chinois Juan Zhang a initialement attribué le point à Cibulkova.

Hsieh a contesté la décision, ce qui a nécessité la venue de l’arbitre en chef pour discuter de la décision avec l’arbitre de chaise alors que les appels de «rejouer le point» venaient d’une foule perplexe sur la court no 18.

Après environ sept minutes de discussion, la décision a finalement été changée et le point rejoué. Ce sursis a seulement été momentané pour Hsieh, puisque Cibulkova a retrouvé son sang-froid pour obtenir le bris et enlever le premier set.

+

EN BREF

Raonic passe en quatre sets

Le Canadien Milos Raonic s’est qualifié pour les quarts de finale du tournoi de Wimbledon pour la troisième année consécutive. La 13e tête de série a vaincu l’Américain Mackenzie McDonald 6-3, 6-4, 6-7 (5), 6-2 au quatrième tour. Une fois encore, Raonic a été dominant au service. McDonald n’a pas eu une seule opportunité de bris contre la raquette canadienne. Raonic affrontera l’Américain John Isner, no 9, qui a vaincu le Grec Stefanos Tsitsipas, no 31, 6-4, 7-6 (8), 7-6 (4). Ce sera le premier match de Raonic contre un joueur classé tête de série depuis le début du tournoi. Il s’agira aussi du cinquième affrontement entre les deux puissants serveurs, et Isner domine avec trois victoires. Raonic a perdu face à Roger Federer en quarts de finale l’an dernier. En 2016, il s’était incliné face à Andy Murray en finale.  La Presse canadienne

***

Federer et Nadal sans encombre

Roger Federer et Rafael Nadal ont confirmé sans encombre leur place en quarts de finale à Wimbledon, lundi. Les deux joueurs n’ont d’ailleurs perdu aucun set depuis le début de la quinzaine. Le Suisse s’est qualifié pour la 16e fois pour les quarts de finale du tournoi anglais, un propre record qu’il améliore, en vertu d’une victoire de 6-0, 7-5, 6-4 face au Français Adrian Mannarino. Nadal, qui accède à ce stade du tournoi pour la première fois depuis 2011, a vaincu l’Espagnol Jiri Vesely 6-3, 6-3, 6-4. Federer, octuple champion à Londres, a notamment gagné le premier set en 16 petites minutes, où le favori a perdu seulement cinq points. Federer a maintenant remporté 32 sets consécutifs à Wimbledon et il n’est plus qu’à une victoire en trois manches d’améliorer sa plus longue séquence du genre au All England Club.  AP

***

Tête de série? Pas nécessaire

Dominika Cibulkova n’avait pas apprécié de ne pas bénéficier d’un statut de tête de série, ce que lui permettait son classement. Les organisateurs le lui avait refusé pour privilégier Serena Williams, très loin au classement en raison de sa longue interruption pour mettre au monde une petite fille. Mais cela n’a pas empêché l’ancienne numéro 4 mondiale (aujourd’hui 33e) de se frayer un chemin vers les quarts de finale, tout ça sans perdre un set. Lundi, elle a écartée la Taïwanaise Hsieh Su-Wei (48e), 6-4, 6-1. Aujourd’hui, «Domi» ne veut plus parler de «cette histoire de tête de série». «J’ai déjà répondu tellement de fois à cette question, cette semaine et la semaine dernière. C’était déjà de l’histoire ancienne il y a une semaine», a-t-elle dit.  AFP