Comme à Wimbledon il y a quelques mois, la plus jeune, Coco Gauff, 15 ans, a battu l’aînée de toutes les joueuses inscrites, Venus Williams, 39 ans, l’emportant 7-6 (5), 6-3.
Comme à Wimbledon il y a quelques mois, la plus jeune, Coco Gauff, 15 ans, a battu l’aînée de toutes les joueuses inscrites, Venus Williams, 39 ans, l’emportant 7-6 (5), 6-3.

La jeune Coco bat Venus de nouveau

Howard Fendrich
Associated Press
MELBOURNE — Tout le monde se posait la même question lorsque le tableau du simple féminin des Internationaux de tennis d’Australie a été dévoilé : quelles étaient les probabilités que Coco Gauff et Venus Williams croisent de nouveau le fer en première ronde d’un tournoi du grand chelem?

«J’ai été un peu stupéfaite, a admis Gauff. Je suis sûre que tout le monde a été un peu stupéfait.»

Gauff, 15 ans, a affronté Williams, 39 ans, pour entamer sa première qualification au tableau principal à Melbourne lundi, tout comme elles avaient eu rendez-vous pour lancer le bal à Wimbledon il y a environ six mois. Et, comme au All England Club, la plus jeune a battu l’aînée de toutes les joueuses inscrites, l’emportant 7-6 (5), 6-3.

«Il n’y a pas de doute que j’étais plus confiante cette fois-ci. Je pense que j’étais habituée de jouer sur de grands courts et donc, la taille de la foule ne m’a pas autant effrayée que la dernière fois, a déclaré Gauff. C’est certain que j’étais un peu plus positive en abordant ce match.»

Il s’agissait du duel le plus attendu du jour 1 du premier tournoi majeur de l’année, et il n’a pas déçu. Le premier set, en particulier, a été intrigant, avec Gauff prenant continuellement l’avance avant de voir Williams — qui comptait déjà quatre de ses sept titres en grand chelem en simple lorsque sa rivale a vu le jour — lui résister chaque fois.

Ce n’est qu’à sa quatrième occasion que Gauff a finalement bouclé le premier set. En deuxième manche, elle a rapidement pris une avance de 3-0 et ne l’a jamais laissé filer.

Gauff avait déjà démontré toutes sortes de qualités sur un court de tennis, d’abord par ses puissants et audacieux services et par son habileté à atteindre les coups de ses rivales. Maintenant, on peut ajouter la persévérance à cette liste.

Le match était présenté à l’Aréna Margaret-Court, l’une des trois enceintes du complexe de Melbourne Park dotées d’un toit rétractable, et c’était une bonne chose.

Violent orage

La qualité de l’air était bonne, mais un violent orage en après-midi a forcé la suspension de neuf matchs sur des courts extérieurs ainsi que le report de 20 autres. Du coup, l’horaire de mardi est achalandé, des matchs vont commencer une demi-heure plus tôt qu’à l’habitude et trois courts accueilleront sept matchs durant la journée.

La liste des joueurs ayant eu la chance de jouer lundi — et de gagner — inclut le champion en titre Novak Djokovic, Roger Federer, Stefanos Tsitsipas, demi-finaliste en 2019, Naomi Osaka, la championne en titre, Serena Williams, Ashleigh Barty, favorite locale et première tête de série, ainsi que Petra Kvitova et Caroline Wozniacki, championne à Melbourne en 2018, qui prendra sa retraite après le tournoi.

Barty a connu un départ laborieux, concédant la manche initiale avant de se reprendre en mains pour vaincre l’Ukrainienne Lesia Tsurenko 5-7, 6-1, 6-1.

Par ailleurs, l’Américaine Sloane Stephens a subi l’élimination face à la Chinoise Zhang Shuai 2-6, 7-5, 6-2.

+

RAONIC ACCÈDE À LA DEUXIÈME RONDE

Le Canadien Milos Raonic a remporté son premier match depuis octobre, mardi, sortant vainqueur d’un match entamé lundi, aux Internationaux d’Australie.

Au premier tour, Raonic, 32e tête de série, a battu l’Italien Lorenzo Giustino 6-2, 6-1, 6-3.

«C’est une belle façon de démarrer, surtout en n’ayant pas livré beaucoup de matchs [récemment], a dit Raonic. C’est bien de disputer un match assez linéaire, où j’ai été efficace. C’est du positif, il y a de la matière sur laquelle construire.»

L’Ontarien de 29 ans a subi diverses blessures en seconde moitié de 2019, ce qui a nui à son classement (il a occupé le troisième rang de l’ATP en 2016).

«J’ai pu m’entraîner pendant un bon mois et demi sans avoir de problèmes, a dit Raonic. J’en suis reconnaissant. Ça va bien jusqu’à présent.»

Giustino, classé 150e au monde, faisait ses débuts en grand chelem. Il figurait au tableau, car le Moldave Radu Albot a dû s’en retirer, blessé.

Parmi les étapes du grand chelem, le tournoi de Melbourne est le seul que Raonic n’a pas raté au moins une fois, chez les pros. Il s’est rendu en demi-finales en 2016.

Entrée en scène de Félix

Au prochain tour, Raonic affrontera Cristian Garin du Chili ou Stefano Travaglia, de l’Italie.

Plus tard mardi, le Montréalais Félix Auger-Aliassime, 20e tête de série, jouera contre un qualifié letton, Ernests Gulbis.

Vasek Pospisil, de Vancouver, se mesurera quant à lui au vétéran croate Ivo Karlovic.

Chez les dames, Leylah Annie Fernandez doit jouer contre l’Américaine Lauren Davis, en première ronde.

La Lavalloise de 17 ans s’est qualifiée en remportant trois matchs la semaine dernière.

L’Ontarienne Bianca Andreescu, championne en titre à New York, s’est retirée du tournoi en raison d’une blessure au genou.  La Presse canadienne

+

ENCORE RATÉ POUR SHARAPOVA 

La disette de Maria Sharapova en grands tournois s’est poursuivie aux Internationaux d’Australie, mardi.

L’ancienne no 1 s’est vu écartée 6-3 et 6-4 par Donna Vekic, 19e tête de série.

Souvent blessée à l’épaule droite, la Russe a conclu 2019 en 136e place au monde, et sa présence au tableau australien relevait d’un laissez-passer.

Elle a aussi purgé une suspension de 15 mois en lien au dopage.

«Je pourrais parler des épreuves que j’ai vécues et de mon épaule, mais ce n’est pas vraiment dans ma nature de le faire», a dit Sharapova.

Elle a été couronnée ici en 2008, parmi cinq triomphes en Grand chelem.

L’an dernier à Melbourne, Sharapova a cheminé jusqu’au quatrième tour. Elle n’était pas à Roland-Garros, puis elle a perdu au premier tour à Wimbledon et à New York.  AP