Jérémie La Grenade a terminé troisième, le week-end dernier, à la Coupe Canada chez les juniors à Victoria. L’espoir de l’Outaouais en vélo de montagne vise maintenant une participation aux championnats du monde.

La Grenade fait du bruit à Victoria

Faire ses devoirs, c’est payant. Non seulement à l’école, mais aussi dans le monde du sport.

Jérémie La Grenade l’a appris le week-end dernier à Victoria où il a remporté la médaille de bronze à la première étape de la saison de la Coupe Canada de vélo de montagne chez les juniors hommes. Tout ça après avoir connu deux courses préparatoires difficiles en mars en Californie.

« J’étais parti loin dans ces deux courses. Je suis tombé aussi quelques fois », a relaté l’étudiant-athlète de l’école secondaire Mont-Bleu.

Un truc était clair dans sa tête. Pas question de revivre le même scénario en Colombie-Britannique.

« Je voulais connaître une belle course avant de revenir à la maison », a-t-il avoué.

« Je me suis concentré à effectuer une bonne reconnaissance de parcours quelques jours avant la compétition. Je savais exactement ce que je voulais faire quand j’ai pris le départ. Ma préparation était presque parfaite. »

À un certain moment, La Grenade était deuxième. Position qu’il a conservée pendant quatre tours avant d’être doublé peu de temps avant le fil d’arrivée.

Terminer troisième l’a quand même surpris.

« Parce que c’est ma première année chez les juniors », a souligné l’ado de 16 ans, qui avait dominé la saison dernière chez les cadets.

« Il y a un gros écart entre les deux catégories », a-t-il rappelé.

La Grenade avait gagné trois étapes de la Coupe Canada en 2018. Il avait aussi récolté trois médailles aux Jeux du Québec. Deux en vélo de montagne puis une en or en cyclisme sur route.

C’est sans compter que l’Outaouais en avait fait son porte-drapeau pour la cérémonie d’ouverture.

« Oui, ça avait été une bonne année », a-t-il reconnu.

Comment surpasser un pareil été en 2019 ?

« J’aimerais participer aux championnats du monde qui auront lieu à Mont Saint-Anne. Tout ce que j’ai fait dans les prochains mois, c’est afin d’être sélectionné. Ça va être difficile, mais c’est quand même faisable », a raconté Jérémie La Grenade.

« J’aime viser gros », a-t-il ajouté quelques secondes plus tard.

Dans les prochaines semaines, son attention sera toutefois tournée vers ses études. Son séjour au secondaire achève.

« Je finis mon secondaire cinq cette année », a-t-il lancé, visiblement fier. Son entrée au Cégep de l’Outaouais l’attendra en sciences de la nature à l’automne, une fois la saison de vélo de montagne terminée.

Nouvelle équipe

Une saison durant laquelle il défendra les couleurs d’une équipe différente. La Grenade s’est joint à « Ride with Rendall », dont la formation de vélo de montagne est dirigée par un ancien membre du circuit de la Coupe du monde, Evan McNeely.

L’équipe compte sept coureurs, dont Émile Farrell-Dessureault, Juliette Tétreault, Hugo Brisebois et Damien Vialaret.