Karol-Ann Canuel
Karol-Ann Canuel

La Gatinoise Karol-Ann Canuel brille dans la poussière en Italie

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Karol-Ann Canuel était à la fois heureuse et fatiguée. La course a été longue, poussiéreuse, épuisante, mais aussi fructueuse sur les routes de Sienne, en Italie.

La cycliste de Gatineau a terminé neuvième samedi à la Strade Bianche, première étape du WorldTour depuis la relance du calendrier de l’UCI. «C’est ma meilleure performance en carrière depuis ma sixième place à la course sur route des championnats du monde en 2018», a-t-elle souligné au Droit.

«Je suis tellement contente, surtout qu’il faisait vraiment chaud», a-t-elle ajouté.

Le mercure flirtait avec la barre des 40 degrés Celsius. Un tracé de 136 km a amené les participantes sur des côtes, mais aussi des portions de route en gravelle.

«Quand il fait chaud, tu ne sais jamais comment ton corps va réagir. Je savais que j’étais en forme. Ce résultat vient le confirmer.»

Canuel, 32 ans, se trouvait en échappée avec un groupe de cyclistes au début de la deuxième moitié de course. «J’ai réussi à demeurer en avant jusqu’au moment que les leaders nous rattrapent. Après, j’ai explosé», a-t-elle relaté.


« Je savais que j’étais en forme. Ce résultat vient le confirmer. »
Karol-Ann Canuel

La championne canadienne en titre a croisé le fil d’arrivée avec un retard de quatre minutes et 20 secondes sur la gagnante, la Néerlandaise Annemiek Van Vleuten.

Huit des cyclistes qui ont terminé dans le top-10 sont âgées de la trentaine.

Van Vleuten s’avère la plus vieille à 38 ans.

Il s’agissait de la quatrième course en 10 jours pour Canuel, 32 ans, depuis son retour en Europe après une pause de quatre mois de la compétition en raison de la COVID-19. Elle avait pris le départ de trois épreuves le week-end précédent en Espagne.

La Strade Bianche a offert de loin les conditions les plus difficiles.

«En raison de la chaleur, il y avait plus de poussière que l’habitude sur la gravelle quand on se faisait dépasser par des voitures. À un moment, je ne voyais plus rien devant moi», a noté Karol-Ann Canuel, qui profitera de trois semaines d’entraînement avant son prochain départ.

Son équipe Boels Dolmans devrait faire appel à ses services le 26 août en France en vue du Grand Prix de Plouay, un autre rendez-vous du WorldTour féminin.

Chez les hommes, le Belge Wout Van Aert, de la formation Team Jumbo Visma, a gagné la Strade Bianche à la conclusion des 184 km. Michael Woods, d’Ottawa, a dû se contenter du 36e rang.