Katherine Sebov était le dernier espoir des Canadiennes dans le tableau féminin du Challenger Banque Nationale de Gatineau.

La dernière Canadienne éliminée au Challenger

Pour la première fois de son histoire de cinq ans, il n’y aura pas de Canadienne en finale du Challenger de Gatineau en simple.

Malgré un bon départ où elle a remporté la première manche 6-3 vendredi, Katherine Sebov a vu Alicia Barnett revenir de l’arrière pour gagner les deux manches suivantes 6-2 et 6-4 et ainsi accéder aux demi-finales de samedi.

La Québécoise Françoise Abanda avait été finaliste de la première édition du Challenger féminin en 2014. Bianca Andreescu a été finaliste en 2015 avant de remporter le tournoi en 2016. L’an dernier, Aleksandra Wozniak avait triomphé au parc de l’île.

Les Canadiens ont aussi connu du succès en sol gatinois alors que les hommes été ajoutés au Challenger en 2016. Peter Polansky avait remporté la première édition et Denis Shapovalov l’a dépouillé de son titre dans la finale de 2017.

Tout n’est pas perdu du côté féminin puisque Bianca Andreescu et sa partenaire Carson Branstine ont accédé à la finale en double avec une victoire décisive de 6-2 et 6-1 contre les Américaines Sophie Chang et Alexandra Mueller, deuxièmes favorites.

Les Canadiennes disputeront la finale samedi à 11 h sur le court central. Andreescu a déjà été championne du double en 2016.

Quant à Katherine Sebov, elle s’est fait surprendre par une qualifiée Britannique âgée de 24 ans qui occupe le 615e rang mondial. Alicia Barnett passe une belle semaine à Gatineau où il a maintenant gagné cinq matches de suite en comptant les qualifications.

Sebov, 19 ans et 276e au monde, visait la troisième demi-finale de sa saison 2018. Elle a été finaliste à une reprise, mais son premier service, excellent en première manche avec un taux de réussite de 83%, a chuté à 50 % dans les deux dernières manches.

«Je n’ai pas été à mon mieux dans ce match. Je n’ai pas appliqué le plan de match que j’avais préparé», a-t-elle signalé.

La Torontoise avait atteint le deuxième tour à sa dernière présence à Gatineau en 2015. Cette fois, elle s’est rendue au troisième tour.

«Ma plus grosse progression depuis ma dernière visite a été faite sur le côté physique et mental. Je suis plus en contrôle de mes émotions aussi. J’ai perdu beaucoup de matches depuis ce temps-là, mais j’ai beaucoup appris de mes échecs et ça m’aide à gagner davantage maintenant. Je sens que je ne suis pas loin de commencer à gagner de plus en plus.»

En demi-finale samedi, Barnett va affronter l’Australienne Astra Sharma, tombeuse de Bianca Andreescu au premier tour. L’autre duel mettra en vedette la Mexicaine Victoria Rodriguez, huitième tête de série, contre l’Italienne Georgia Brescia, sixième tête de série, qui a éliminé la favorite Arina Rodionova, très émotive sur le court central.