Brooke Henderson a terminé au huitième rang de l’Omnium britannique, vendredi. La Canadienne a surtout retenu l’attention en réussissant un trou d’un coup au 9e trou.

La balle rose fait merveille

LYTHAM ST. ANNES — La Thaïlandaise Pornanong Phatlum se distingue à l’Omnium britannique féminin, et ce n’est pas seulement en raison de sa balle rose.

La 97e joueuse mondiale a disputé une deuxième ronde d’affilée de 67, cinq coups sous la normale, ce qui lui a permis de s’emparer d’une avance d’un coup avant les rondes du week-end du quatrième tournoi majeur de l’année.

Alors que la meneuse à l’issue de la première ronde, Minjee Lee, et Mamiko Higa éprouvaient des ennuis en fin de journée par une journée pluvieuse au Royal Lytham, Phatlum s’est montrée solide et a placé sa balle rose aux bons endroits — évitant les nombreuses fosses de sable sur le parcours.

La Thaïlandaise de 28 ans a raté un coup roulé de 10 pieds pour un oiselet sur le 18e vert, mais cela n’a eu aucune incidence. Avec son total de 134, elle se retrouve à - 10.

«J’ai un plan de match, a déclaré Phatlum. J’essaie de planifier chaque coup, chaque trou.»

Cela lui offre une excellente occasion de remporter un premier titre majeur et une première victoire sur le circuit de la LPGA, elle qui n’a pas terminé dans le top 10 d’un tournoi cette saison. Sa dernière victoire a été acquise sur le circuit asiatique en janvier 2015.

Son seul top 10 en carrière à un tournoi majeur a été une égalité à la septième place à l’Omnium des États-Unis, en 2014.

Trou d’un coup pour Henderson

La Canadienne Brooke Henderson a réussi un trou d’un coup au 9e trou de la deuxième ronde de l’Omnium britannique, vendredi. L’Ontarienne a terminé la journée à égalité au huitième rang, à - 5, après avoir ramené une carte de 70, deux coups sous la normale.

Utilisant un fer 9 sur une normale 3 de 144 verges, Henderson s’est montrée visiblement surprise quand la balle a fait un seul bond et a atterri directement dans la coupe. Il s’agissait du deuxième trou d’un coup en carrière pour la golfeuse de 20 ans.

Avec La Presse canadienne