Comeneur au Tournoi des Maîtres après la première ronde, Bryson DeChambeau manifeste sa joie après avoir réussi un oiselet au 17e trou.

Koepka et DeChambeau jouent 66 pour s’installer en tête à Augusta

AUGUSTA — Pas besoin d’attendre à dimanche avant que le Tournoi des Maîtres s’enflamme.

Brooks Koepka, Bryson DeChambeau et Phil Mickelson ont réussi des coups brillants lors des deux dernières heures de jeu de la première ronde à l’Augusta National, jeudi.

Koepka, qui a remporté deux des trois derniers tournois majeurs, a réussi quatre oiselets consécutifs sur le neuf de retour, profitant d’un parcours ramolli. DeChambeau est passé à quelques centimètres de caler deux approches sur ses trois derniers trous, inscrivant tout de même des oiselets à ses quatre derniers trous.

Les deux golfeurs ont remis des cartes de 66 (moins-6), un coup de moins que Mickelson (67), qui a aussi diverti les spectateurs.

Mickelson a commencé le deuxième neuf avec des coups dans les arbres et dans l’eau avant de répliquer avec quatre oiselets en cinq trous.

Tiger Woods n’a pas été au cœur de l’action, lui qui jouait plus tôt dans la journée. Il a néanmoins inscrit un score de 70 — un bon départ alors que Woods espère mettre fin à une disette de 11 ans sans titre majeur.

«J’ai inscrit ce pointage et gagné quatre vestons. J’espère répéter ce scénario», a dit Woods, faisant une petite erreur. Il avait joué une première ronde de 74 avant de remporter son dernier veston vert en 2005.

Koepka et DeChambeau espèrent s’être offert une marche un peu plus facile vers la victoire.

Encore plus impressionnant que le résultat, c’est la manière dont DeChambeau a conclu sa ronde qui a retenu l’attention. Après un oiselet grâce à deux roulés au 15e, une normale-5, son coup de départ a effleuré la coupe au 16e. Il a ensuite calé une approche coupée sur 35 pieds au 17e.

DeChambeau a terminé sa ronde en frappant la tige sur son approche au 18e avant de voir sa balle s’immobiliser tout près de l’objectif.

Un grand défi

«La première ronde du Tournoi des Maîtres représente l’un des plus grands défis du monde du golf, a dit DeChambeau. Honnêtement, c’est bien de séparer un peu les bons des moins bons golfeurs. Et je ne veux pas dire qu’il y a de mauvais joueurs. C’est simplement pour dire que c’est un parcours très difficile et tous les aspects de votre jeu doivent être à point.»

De son côté, Koepka jouait au sein du dernier groupe et n’a pas vu ses compagnons de jeu y aller de coups très inspirants. Jordan Spieth a égalé son pire score en carrière à Augusta avec un 75. Pour sa part, Paul Casey n’a pas réussi un seul oiselet et a bouclé sa ronde en 81 coups.

Koepka a donc fait cavalier seul au sein de son groupe et a évité les bogueys lors de sa première participation au Tournoi des Maîtres en deux ans. Il avait sauté son tour l’an dernier alors qu’il se remettait d’une opération à un poignet. Il avait ensuite défendu son titre avec succès à l’Omnium des États-Unis avant de résister à Woods pour remporter le Championnat de la PGA.

Jeudi, il a calé son approche au 12e trou, réussi des oiselets sur les normales-5 et a trouvé le fond de la coupe sur un difficile roulé entre les deux au 14e.

Dustin Johnson et Ian Poulter se retrouvent à deux coups de la tête après des rondes de 68, tandis que Jon Rahm et Adam Scott font partie du groupe suivant à 69. Mike Weir, de Bright’s Grove, en Ontario, a joué la normale et se retrouve à égalité au 29e rang.