Jason Day
Jason Day

Jason Day passe en tête au Championnat de la PGA

Associated Press
SAN FRANCISCO — Jason Day a fait un premier pas en avant vers un retour sous les projecteurs lors d’un tournoi majeur, jeudi, lors du Championnat de la PGA.

Brooks Koepka ne semble quant à lui jamais les quitter.

Day a tiré avantage d’un parcours du TPC Harding Park qui n’était pas si accommodant lors des rondes d’entraînement. L’Australien n’a commis aucun boguey et il a remis une carte de 65 (moins-5).

Cette bonne journée de travail a permis à Day de se détacher d’un imposant groupe de neuf golfeurs se trouvant à un seul coup de lui et du premier rang.

Koepka, double champion en titre de l’événement, fait partie de ce groupe et il tentera de devenir le septième joueur en 160 ans d’histoire des tournois majeurs de golf à gagner le même tournoi majeur trois fois de suite. Aucun joueur n’a réussi l’exploit au cours des 64 dernières années.

Il est encore embêté par l’occasion similaire qu’il a ratée l’an dernier, lorsqu’il a terminé au deuxième échelon dans sa tentative de signer un troisième gain consécutif à l’Omnium des États-Unis.

Koepka n’a pas gagné en plus d’un an. Son genou gauche le dérange depuis août 2019, mais malgré tout, il a joué 66 pour n’accuser qu’un coup de retard derrière Day.

Parmi les joueurs à égalité en deuxième position, on note les anciens champions d’un tournoi majeur Justin Rose, Martin Kaymer et Zach Johnson, une vedette montante en Xander Schauffele et une verte recrue en Scottie Scheffler.

Tiger Woods n’est pas si loin non plus. Il a connu une séquence de trois oiselets en quatre trous vers la fin de sa première ronde et il a signé une carte de 68. Il s’agit là d’un bon départ pour le 15 fois gagnant d’un tournoi majeur, qui n’a pris part qu’à un seul tournoi au cours des six derniers mois.

Woods est à la recherche d’un cinquième triomphe au Championnat de la PGA, ce qui lui permettrait d’égaler le record que partagent Walter Hagen et Jack Nicklaus.

Trois des quatre Canadiens à participer au tournoi ont complété leur première ronde et Corey Conners (69) est le mieux classé, à égalité en 36e place. Ses compatriotes Mackenzie Hughes (73) et Nick Taylor (76) ont éprouvé des difficultés.

Brian Harman a effectué le premier coup de départ au Championnat de la PGA et il était évident, alors qu’il jetait un regard vers l’allée du premier trou au TPC Harding Park, qu’il s’agissait d’un moment historique.

L’allée était ceinturée d’arbres, mais d’aucun spectateur.

La pandémie de la COVID-19 a forcé le déplacement du Championnat de la PGA de mai à août, et a mené à la présentation d’un premier tournoi majeur sans la présence du public.

Quelques bénévoles ont sorti leur téléphone cellulaire pour saisir le moment. À l’aide d’un micro, le préposé aux départs a annoncé «De Sea Island, en Georgie, Brian Harman.» Il n’y a eu aucun applaudissement. Un micro n’était pas nécessaire, en fait, mais il est difficile de se défaire de vieilles habitudes.

Harman a expédié sa balle dans l’herbe haute. Au moins, il a pu la trouver. Il n’y a qu’un seul surveillant par trou, au lieu de 12 comme c’est habituellement le cas. Harman a réussi la normale.

Il s’agit du premier tournoi majeur de l’année. Le Tournoi des Maîtres sera présenté en novembre, l’Omnium des États-Unis aura lieu en septembre tandis que l’Omnium britannique sera de retour en 2021 après avoir été annulé cet été.