Rafael Nadal

Internationaux d'Australie: Nadal et Kyrgios passent au tour suivant

MELBOURNE, Australie — Qu’on l’aime ou non — ne faites pas d’erreur, il y a des gens dans les deux camps —, Nick Kyrgios n’est jamais ennuyeux lorsqu’il se retrouve sur le terrain. Que ce soit dans sa sélection des coups, son sens du spectacle, ses changements d’humeur brusques, ses crises ou encore ses blagues à l’endroit d’un joueur qui n’est même pas de l’autre côté du filet.

Les spectateurs ont eu droit à tout ça lors de sa victoire de 6-2, 6-4, 4-6, 7-5 contre le Français Gilles Simon au deuxième tour des Internationaux d’Australie, jeudi soir.

L’Australien — qui est présentement en probation pour six mois sur le circuit de l’ATP pour avoir piqué une crise envers des arbitres du circuit — a profité de l’occasion pour faire une blague sur l’adversaire qu’il pourrait croiser au quatrième tour, Rafael Nadal.

Après avoir été averti qu’il avait mis plus de 25 secondes pour mettre la balle en jeu entre deux points, Kyrgios a imité la routine de «Rafa» avant qu’il ne claque son service, pour rappeler à l’arbitre que d’autres joueurs abusent davantage de ce règlement que lui.

Lorsqu’un journaliste a demandé à Nadal — qui a défait l’Argentin Federico Delbonis 6-3, 7-6 (4) et 6-1 au deuxième tour en fin de soirée — ce qu’il pensait de l’imitation de Kyrgios, l’Espagnol a répondu : «Je m’en fous. Je suis ici pour jouer au tennis».

Le seul moment plus terne du match s’est produit lors de l’entrevue sur le terrain après la victoire de Kyrgios, lorsqu’on lui a parlé des adversaires qu’il pourrait croiser plus tard pendant le tournoi. Il a simplement répondu : «Je n’y pense pas... Je prends un match à la fois en ce moment».

Et pour l’instant, Kyrgios doit se préparer pour son match de troisième tour contre le Russe Karen Khachanov, 16e tête de série. Pour sa part, Nadal aura rendez-vous avec son compatriote Pablo Carreno Busta.

Le compatriote de Khachanov, Daniil Medvedev, a lui aussi attiré l’attention sur lui jeudi — bien malgré lui, cependant.

Medvedev, quatrième tête de série, a dû régler un saignement de nez avant d’écarter Pedro Martinez 7-5, 6-1 et 6-3. Le finaliste de Flushing Meadows menait 5-0 en deuxième manche lors du saignement de nez. Il a reçu de l’assistance du personnel médical du tournoi.

Par ailleurs, le double finaliste des Internationaux de France, Dominic Thiem, la septième tête de série Alexander Zverev et le Français Gaël Monfils ont aussi poursuivi leur route jeudi.

La logique respectée

Chez les dames, la logique a été respectée — du moins pour un trio d’ex-numéro 1 mondiales qui ont aussi gagné au moins un titre du Grand Chelem en carrière : Garbine Muguruza, Simona Halep et Angelique Kerber.

Muguruza a amorcé les hostilités en battant l’Australienne Ajla Tomljanovic. Pour sa part, Halep a évincé la Britannique Harriet Dart tandis que Kerber a pris la mesure de l’Australienne Priscilla Hon.

Karolina Pliskova, deuxième tête de série, a aisément vaincu Laura Siegemund 6-3 et 6-3 en deuxième ronde. La sixième tête d’affiche Belinda Bencic a quant à elle accédé au troisième tour, tout comme Donna Vekic. Elle a défait Jelena Ostapenko, reine de Roland-Garau compte de 7-5, 7-5. Vekic, 19e tête de série, a battu Alizé Cornet 6-4, 6-2.

Une pluie matinale a retardé de plus d’une heure le début des matchs devant avoir lieu sur les courts extérieurs.

Vendredi, la numéro 1 mondiale Ashleigh Barty a atteint le quatrième tour des Internationaux d’Australie, vendredi, battant Elena Rybakina 6-3 et 6-2. Championne en titre de Roland-Garros, l’Australienne a prévalu en 79 minutes, grâce notamment à cinq bris et cinq as.

En double féminin, la Canadienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire lettone Jelena Ostapenko, sixièmes têtes de série, ont progressé au deuxième tour. Les deux femmes ont vaincu la Grecque Maria Sakkari et l’Australienne Alja Tomljanovic.

Le duo affrontera les Américaines Asia Muhammad et Sabrina Santamaria au deuxième tour.

Dabrowski est la troisième tête de série en double mixte avec son partenaire Henri Kontinen, de la Finlande. Ils amorceront leur tournoi vendredi, contre la Tchèque Lucie Hradecka et l’Allemand Kevin Krawietz.

Sa prochaine rivale sera Alison Riske ou Julia Goerges.