Brooke Henderson participera à l’Omnium britannique féminin sur les allées et verts du Royal Troon, en Écosse.
Brooke Henderson participera à l’Omnium britannique féminin sur les allées et verts du Royal Troon, en Écosse.

Henderson renoue avec la LPGA, sept mois plus tard

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Vie de chalet, jardinage, popote et... jeux vidéo ont meublé les derniers mois de Brooke Henderson quand elle ne frappait pas des balles sur un des nombreux terrains dans la Vallée de l’Outaouais.

Classée septième au monde, la golfeuse de Smiths Falls s’apprête à effectuer son retour au jeu tant attendu dans les prochaines heures après une longue pause de la compétition. Elle participera dès jeudi matin à l’Omnium britannique féminin sur les allées et verts du Royal Troon, en Écosse.

Il s’agira du troisième tournoi de Henderson en 2020, son premier depuis la fin janvier quand elle avait terminé 15e à Boca Rio, en Floride.

«Ça fait longtemps que je n’ai pas eu un si long repos de la compétition. Ça remonte à mes années à l’école primaire. C’est fou», a soutenu Henderson dans une vidéo diffusée sur les médias sociaux par un de ses commanditaires, Golf Town.

La jeune femme de 22 ans avait fait l’impasse sur la portion australienne du circuit de la LPGA en février et mars, choisissant de rester en Floride. Puis il y a eu la pandémie qui a forcé le report ou l’annulation de tournois.

Henderson a décidé de revenir au domicile de ses parents en mars. Elle a dû patienter jusqu’à la mi-mai avant de pouvoir s’entraîner sur divers terrains de la région.

«En fait, j’ai joué beaucoup au golf sur la console Wii de Nintendo. C’était très plaisant et ça m’a permis de conserver mon élan», a-t-elle confié, sourire en coin.

Neuf fois gagnante d’épreuves de la LPGA, Brooke Henderson estime être prête pour ce retour.

Brooke Henderson s'est entraînée sur les terrains de golf de la région d'Ottawa avant de se rendre en Écosse.

«J’ai bien joué, même si les terrains de ma région ne ressemblent en rien à ce qui m’attend là-bas avec ce terrain de style links. La météo sera aussi différente. Je vais passer de chaud et humide à très venteux. Mais je suis confiante. J’ai hâte de ressentir toute cette adrénaline que procure la compétition.»

Est-ce qu’elle a fracassé des records de parcours dans la région durant les deux derniers mois?

«Je pense bien que j’ai ramené de très bas pointages», a répondu Henderson d’un ton gêné.

Cette dernière avait décidé de ne pas revenir immédiatement sur le circuit de la LPGA. Trois tournois ont déjà été présentés depuis la reprise du calendrier, le 31 juillet, en Ohio.

Henderson voulait voir comment se passerait ce retour avant de se pointer à Royal Troon, qui accueille le premier tournoi majeur de 2020.

«J’estime que la LPGA a fait un bon travail pour assurer la santé et sécurité d’un peu tout le monde. Je me sens à l’aise de voyager, a-t-elle expliqué. Je suis excitée de frapper à nouveau des balles, de revoir des filles que j’avais l’habitude d’affronter chaque semaine. J’espère de reprendre là où j’avais laissé, ou encore mieux.»

Après l’Omnium britannique, Brooke Henderson participera au Walmart NW Championship en Arkansas. Ensuite, il y aura l’ANA Inspiration, le second tournoi majeur de l’année, du 10 au 13 septembre, à Rancho Mirage, en Californie.

On ne verra pas la golfeuse locale toutefois aux événements de la LPGA prévus en Corée du Sud et au Japon à la fin octobre et début novembre.

«Quand le circuit va se diriger en Asie, je vais prendre une autre pause afin de me préparer en vue de l’Omnium des États-Unis», a-t-elle indiqué.

Henderson n’est pas l’unique gros nom à effectuer son retour à Royal Troon. L’ancienne numéro un mondial, Inbee Park, s’élancera aussi jeudi. Elle avait remporté l’Omnium de l’Australie à la mi-février.

C’était sa dernière présence à un tournoi de la LPGA. C’était aussi la 20e victoire de la Coréenne sur le circuit.