Charles Leclerc a dominé la séance d'essais libres de d’après-midi par une belle journée ensoleillée.

GP de Belgique: Leclerc et Ferrari donnent le ton lors des essais libres

SPA-FRANCORCHAMPS, Belgique — En quête d’une première victoire au cours d’une saison de plus en plus frustrante, Ferrari a reçu un coup de pouce qui tombe à pic puisque Sebastian Vettel et Charles Leclerc ont dominé les deux séances d’essais libres du Grand Prix de Belgique de Formule 1.

Alors que Vettel s’est montré le plus rapide de la séance matinale, Leclerc a dominé celle d’après-midi par une belle journée ensoleillée.

Encore plus encourageant, le chrono de Leclerc est presque une seconde plus rapide que celui des Mercedes de Valtteri Bottas et de Lewis Hamilton, meneur du championnat, sur un circuit long et vallonné de sept kilomètres qui semble avantager la vitesse des Ferrari en ligne droite.

Bottas et Hamilton ont été relégués respectivement aux troisième et quatrième places de la deuxième séance.

«Ils sont presque une seconde plus rapides que nous jusqu’au virage 5, ce qui est assez impressionnant, a reconnu Hamilton. J’avais le pressentiment que cela fonctionnerait vraiment bien pour eux ce week-end. Nous devons appliquer la pression d’une autre manière si nous ne le pouvons pas en vitesse pure.»

Mais Ferrari a parfois impressionné pendant les essais et lors des qualifications cette saison sans avoir réussi à gagner une seule des 12 courses disputées jusqu’à présent.

En fait, la dernière victoire de Ferrari appartient à son ancien pilote Kimi Raikkonen au Grand Prix des États-Unis la saison dernière, soit le 21 octobre.

Le dernier triomphe de Vettel remonte à Spa l’année dernière et le quadruple champion du monde de F1 n’a remporté aucune des 20 courses depuis - une séquence sombre ponctuée de quelques erreurs maladroites de la part du pilote allemand qui a offert les deux derniers titres au quintuple champion Hamilton.

Même si la journée a été loin d’être parfaite, Racing Point a montré des signes encourageants. Le Mexicain Sergio Perez s’est installé au 5e rang, à moins d’une seconde du meneur, et Lance Stroll a pris la 8e place.

La deuxième séance s’est toutefois terminée quelques minutes avant la fin lorsque Perez s’est immobilisé sur le côté de la piste avec de la fumée s’échappant de l’arrière de sa voiture, ce qui semblait être un bris de moteur.

En matinée, la séance avait été brièvement retardée quand une partie de la carrosserie de la voiture de Stroll (ponton et capot moteur) s’est détachée, laissant des débris sur la piste.

«Aujourd’hui, c’est l’un de nos meilleurs vendredis de la saison et c’est prometteur, a mentionné Stroll. Nous avons été constants et le rythme de la voiture semble bon, ce que nous avions anticipé à Spa.

«Je ferai de mon mieux en qualifications mais l’objectif est de bien préparer la voiture pour la course et ensuite de faire le plus de dépassements possibles pour inscrire des points. Je suis confiant pour la suite du week-end.»

L’espoir renaît

Leclerc, âgé de 21 ans, suscite un véritable espoir et démontre une vitesse impressionnante à sa première saison avec Ferrari - et seulement sa deuxième en F1 - mais il n’a pas réussi à tirer profit de ses deux positions de tête.

Malgré tout, la journée a été bien meilleure pour Ferrari que pour ses deux principaux rivaux.

Hamilton a connu un problème de visibilité avec la visière de son casque lors de la deuxième séance, tandis que Max Verstappen, de Red Bull - sixième de cette séance - était préoccupé par une perte de puissance et s’est ensuite plaint d’un problème de freinage.

La première séance avait également été difficile pour Mercedes, en particulier pour Hamilton.

Bottas avait environ 1,3 seconde de retard sur Vettel et Hamilton lui concédait 1,4 seconde.

«Les Ferrari ont été très fortes aujourd’hui et ils nous dominent en lignes droites, a confié Bottas. Nous devons faire de grands pas si nous voulons nous battre avec eux.»

Hamilton a passé la première moitié de la séance matinale immobilisé dans le garage avec une pédale d’accélérateur défectueuse, qui a dû être changée. Il s’est classé sixième derrière Bottas.

«Ce n’est pas un bon début pour nous, a avoué Hamilton. Nous sommes allés en piste et nous avons connu un autre problème, alors c’était un peu la pagaille.»

Vettel espère sans doute que les écarts seront les mêmes, dimanche, car il a désespérément besoin de réduire l’écart dans la course au titre.

Hamilton est en tête avec une avance de 62 points devant Bottas, à la deuxième place - 250 à 188. Verstappen accuse 69 points de retard derrière Hamilton et Vettel est à 94 points à la quatrième position.