La canoéiste de Chelsea, Sophie Jensen, a été nommée «athlète féminine niveau canadien».

Gala SportsQuébec: triplé féminin pour l’Outaouais

La 46e édition du Gala Sports Québec a pris une saveur bien outaouaise, mercredi, à Laval.

Trois athlètes féminines de la région, Sophia Jensen, Noémie Beaulieu et Karol-Ann Canuel, ont remporté chacune un prix Maurice. C’est sans compter un événement bien connu à Gatineau qui a été honoré.

Jensen a été l’une des principales récipiendaires de la soirée. La canoéiste de Chelsea a été nommée «athlète féminine niveau canadien».

Son année 2018 a été dorée. Triple championne canadienne junior, la jeune femme âgée de 17 ans a surtout raflé trois titres mondiaux juniors. Elle avait été notamment la plus rapide en C1 200 m et C1 500 m en Bulgarie.

«Quand je regarde ça, ce fut un été assez exceptionnel, l’an dernier. J’ai hâte de voir ce que je peux faire maintenant cet été, a soutenu Jensen au bout du fil, quelques minutes après avoir reçu son Maurice.

«Je suis un peu sous le choc d’avoir gagné. Il y avait des athlètes très talentueuses à ce gala.»

Jensen aura eu le meilleur sur la golfeuse Céleste Dao et la cycliste Simone Boilard. Elle restera maintenant dans la région de Montréal pendant quelques jours.

«Ça tombe bien. Les sélections pour l’équipe nationale auront justement lieu au bassin olympique à Montréal dès vendredi. J’ai hâte de me mesurer aux meilleures pagayeuses seniors au pays.»

Sophia Jensen n’était pas la seule femme de l’Outaouais parmi les lauréates.

La triathlonienne Noémie Beaulieu a été nommée «athlète féminine niveau québécois» tandis que la cycliste Karol-Ann Canuel a remporté le titre de «partenaire de l’année».

Beaulieu a tout raflé sur son passage la saison dernière, que ce soit sur le circuit provincial, au championnat québécois ou aux Jeux du Québec. Quant à Canuel, elle a joué un rôle important dans la deuxième place de son équipe Boels Dolmans au contre-la-montre des Championnats du monde. Plus tôt durant l’été, ses coéquipières et elle avaient gagné la même épreuve à la Coupe du monde Vagarda, en Suède.

Revenons à Beaulieu. La jeune femme n’a pas été la seule représentante du triathlon en Outaouais à se pointer sur la scène du Gala Sports Québec. Les organisateurs du Triathlon de Gatineau ont accepté le Maurice de l’événement canadien de l’année 2018.

Pas moins de 20 lauréats ont été récompensés durant l’événement tenu au Centre des congrès Sheraton de Laval. Ce sont 57 athlètes, entraîneurs, équipes, officiels et bénévoles qui étaient en lice dans l’une des 20 catégories.

Le skieur acrobatique Mikaël Kingsbury a remporté le prix «athlète masculin niveau international» pour une septième année de suite. Sa saison 2018-2019 s’était terminée avec l’obtention de deux globes de cristal. La multiple championne du monde, la canoéiste Laurence Vincent-Lapointe, a reçu le même Maurice chez les femmes.

Le skieur de fond de Hull, Antoine Cyr, était en lice dans la catégorie «athlète masculin niveau canadien». Un trophée qui a été remporté par le patineur de vitesse longue piste David La Rue.

+

Le Gala Excellence Outaouais dévoile ses finalistes

Pendant que Sports Québec tenait son traditionnel gala, les organisateurs du jeune Gala Excellence Outaouais, eux, dévoilaient, mercredi, leur longue liste de 59 finalistes.

Tout ce monde s’avère en lice pour l’un des 15 prix qui seront décernés le 6 juin lors de cette soirée annuelle qui fête les acteurs de la scène sportive locale. Plus de 28 000 $ seront aussi remis en bourses.

Le karatéka Maxym-Olivier Rivest, le boxeur Harley-David O’Reilly et le triathlète Alexis Lepage sont en nomination à titre d’athlète international masculin de l’année. Chez les femmes, ce prix sera disputé par la cycliste Ariane Bonhomme, la joueuse de tennis Mélodie Collard, la canoéiste Sophia Jensen et la joueuse de water-polo Myriam Lizotte.

La troisième édition du Gala Excellence Outaouais se tiendra au Palais des congrès de Gatineau. Les billets sont disponibles au coût de 25 $ au www.sportgatineau.ca/gala.