Alain Vigneault

Équipe Canada était sur la liste de Vigneault

Alain Vigneault est de retour derrière le banc d’une équipe de hockey après un hiver au chômage.

Vigneault est non seulement l’entraîneur-chef d’Équipe Canada au Championnat du monde de hockey mondial qui commencera vendredi en Slovaquie, mais aussi celui des Flyers de Philadelphie dans la LNH.

Ces deux annonces ont été faites dans un intervalle de cinq jours le mois dernier.

Le Québécois âgé de 57 ans connaîtra sa première expérience derrière le banc d’Équipe Canada au Mondial senior.

« C’était de toute évidence sur ma liste de choses à accomplir », a admis Vigneault lors d’un entretien téléphonique avec La Presse canadienne de Vienne mercredi.

« Je n’ai pas pu représenter mon pays sur la scène internationale depuis le Championnat du monde de hockey junior à Saskatoon en 1991. »

Il était alors l’adjoint de Dick Todd, et Équipe Canada avait remporté le tournoi.

Les équipes de Vigneault ont participé aux séries éliminatoires 11 fois en 15 saisons à titre d’entraîneur-chef dans la LNH.

Il a été candidat au trophée Jack Adams, remis à l’entraîneur-chef par excellence, à quatre reprises. Vigneault l’a remporté en 2007 avec les Canucks de Vancouver.

Vigneault a cependant été congédié par les Rangers il y a un peu plus d’un an, après que la formation new-yorkaise ait raté les séries éliminatoires pour la première fois en cinq saisons.

L’équipe canadienne se dirigera vers la Slovaquie jeudi, après un camp d’entraînement à Vienne au cours duquel elle a notamment défait l’Autriche 7-5 dans un match préparatoire.

Matt Murray sera le gardien partant d’Équipe Canada contre la Finlande à Cassovie, vendredi.

Le Canada a décroché 26 médailles d’or en 82 ans au Mondial de hockey senior, et il a grimpé sur la plus haute marche podium pour la dernière fois en 2016.