Les joueurs des Red Sox se sont entraînés dimanche au Fenway Park en prévision du premier match de la Série mondiale, mardi, face aux Dodgers.

Du bonbon pour les fans... et le Baseball majeur

Le Baseball majeur se frotte les mains devant une si belle affiche pour la Série mondiale qui sera lancée mardi.

Les Red Sox de Boston contre les Dodgers de Los Angeles. La côte Est face à la côte Ouest. Deux des plus gros marchés américains et surtout, deux clubs dont la diaspora de partisans est étalée partout sur la planète. Non, le circuit Manfred ne pouvait espérer mieux, sinon un affrontement entre Dodgers et Yankees, étant donné la grande rivalité entre ces deux clubs.

Et les amateurs de baseball ne seront pas en reste. Ces deux équipes viennent de livrer d’excellentes séries de championnat qui laissent entrevoir encore une dizaine de jours de très bon baseball.

D’un côté, les Red Sox. La meilleure équipe des Majeures vient de liquider les Astros de Houston, champions en titre, en cinq matchs, dont trois victoires acquises au Minute Maid Park. Vrai que les Astros sont passés littéralement à quelques centimètres de prolonger cette série. Le circuit refusé à Jose Altuve dans le match no 4 fera jaser encore longtemps, tandis que le catch d’Andrew Benintendi sur la flèche d’Alex Bregman, avec les buts remplis en neuvième manche de ce même duel, a déjà sa place parmi les grands moments des éliminatoires de la MLB.

La relève des Bostoniens, chancelante tout au long de la campagne et jusque-là en séries, s’est ressaisie face aux aux Astros, tandis que David Price semble avoir retrouvé tout son aplomb. Décidément, contre toute formation qui ne joue pas dans le Bronx, Price offre aux Red Sox un autre partant de qualité après Rick Porcello et Chris Sale.

Ce dernier, après quelques ennuis de santé en série de championnat, sera à son poste pour lancer les hostilités dans le premier match face aux Dodgers. Il sera donc disponible pour au moins deux départs et, comme c’est devenu la mode depuis quelques années, pour venir clore la série si elle devait s’allonger, comme on a vu Madison Bumgarner le faire avec les Giants de San Francisco il y a quelques années, ou encore Clayton Kershaw pas plus tard que samedi.

Au bâton, non seulement tous leurs gros canons sont en pleine forme, mais Jackie Bradley fils, après une saison de misère, a été nommé joueur par excellence de la série de championnat de l’Américaine grâce à trois gros coups sûrs — un double et deux circuits —, mais surtout neuf points produits. Les lanceurs des Dodgers n’ont pas grand répit. Ils apprécieront assurément les trois matchs prévus à Los Angeles, où les Red Sox devront renoncer à leur frappeur de choix.

Parlant de Kershaw, il n’a effectué que quelques lancers samedi — qu’il aurait fait de toute façon puisqu’il devait effectuer une sortie dans l’enclos — et est disponible pour amorcer le match no 1.

La deuxième chance des Dodgers

Les Dodgers se retrouvent ainsi en Série mondiale pour une deuxième année consécutive. Ils voudront assurément faire oublier leur défaite en sept rencontres en 2017. En plus de Kershaw, les frappeurs des Red Sox devront également négocier avec le jeune Walker Buehler. Le joueur recrue de 23 ans ne semble nullement impressionné à ses premières éliminatoires. Rich Hill et Hyun-Jin Ryu, même s’ils n’ont pas été aussi efficaces, sont les autres partants utilisés par Dave Roberts en série de championnat de la Nationale, remportée en sept matchs serrés aux dépens des Brewers de Milwaukee.

À l’attaque, les Dodgers peuvent compter sur Yasiel Puig, qui compte 10 coups sûrs en 30 présences, et sur Chris Taylor, meneur avec une moyenne de ,360 en séries chez les Dodgers. Manny Machado fait quant à lui preuve d’opportunisme, avec ses neuf produits en 11 coups sûrs, dont trois circuits.

Bien que plus discret, Cody Bellinger a tout de même été nommé joueur par excellence de la série de championnat face aux Brewers en raison de ses cinq coups sûrs en 25 (,200), quatre points produits et trois points marqués. Son simple en 13manche du match no 4 — qui a suivi un spectaculaire attrapé en 10e —, ainsi que son circuit de deux points face Jhoulys Chacin pour placer les Dodgers en avant pour de bon dans le match no 7 auront attiré l’attention des scribes qui ont voté pour lui décerner cet honneur.

+

DE RICHES HISTOIRES

Même si elles ne veulent absolument rien dire pour la série qui vient, les riches histoires de ces deux équipes seront dotées d’un nouveau chapitre dans quelques jours. Les Dodgers, 23 fois champions de la Nationale, tenteront d’ajouter un septième sacre à leur palmarès, mais un premier depuis 1988. Les Red Sox participent quant à eux à une 14Série mondiale, une quatrième en 15 ans. Ils l’ont remportée à leurs trois dernières participations, soit en 2004, 2007 et 2013.