Noémie Beaulieu a remporté sa deuxième course en triathlon lundi.

Domination signée Noémie Beaulieu aux Jeux du Québec

Éric Deshaies s’attendait à ce que sa protégée Noémie Beaulieu remporte des médailles d’or, aux Jeux du Québec. Il n’aurait jamais cru qu’elle dominerait tant que ça.

Noémie, jeune étudiante du programme sport études triathlon de l’école secondaire Mont-Bleu, a remporté lundi sa deuxième course.

Il s’agissait d’un contre-la-montre individuel. Après avoir nagé sur 200 mètres et parcouru cinq kilomètres à vélo, les jeunes participantes de 12 à 15 ans devaient conclure avec 1,5 kilomètre de course à pied.

Elle a parcouru la distance en 18 minutes et 20 secondes. Elle a franchi le fil d’arrivée 40 secondes plus tôt que la jeune femme qui a remporté la médaille d’argent.

« Noémie avait gagné quatre courses sur cinq dans la série de la Coupe du Québec. Elle a été victime d’un problème technique avec son wetsuit lors de la seule épreuve où elle n’a pas gagné. Elle était donc favorite. Sa victoire n’est donc pas exceptionnelle. Ce qui est exceptionnel, c’est le temps qu’elle a pris sur les autres. Une domination comme celle-là, ça se voit parfois chez les plus jeunes de neuf, 10 ou 11 ans. Chez les plus vieilles, c’est beaucoup moins courant. Moi, une performance comme celle-là, je n’avais jamais vu ça », a indiqué l’entraîneur, éberlué.

« C’est incroyable. Si elle avait couru contre les garçons, elle aurait fait un top 5 ! »

La jeune athlète était un peu surprise de sa propre performance. « Je ne m’attendais pas à ça. D’habitude, quand je me compare aux gars, je figure aux environs du 15e rang. La cinquième place, c’est vraiment bon », dit-elle.

« Je ne sais pas trop comment expliquer ça. Je crois que j’ai surtout bien fait en vélo. J’ai tout donné. »

Noémie semble aussi très rapide quand vient le temps de se remettre d’une blessure. En avril, en rentrant d’une journée d’entraînement particulièrement éprouvante, elle a fait une chute après avoir heurté un obstacle à vélo. Elle a subi une commotion cérébrale assez sérieuse.

« J’ai raté environ trois semaines d’école », se souvient-elle.

De retour en force, la jeune femme devrait être capable de faire le saut chez les juniors en 2019.

« J’aimerais vraiment participer aux Jeux du Canada, un jour. Les Jeux olympiques, je n’y pense pas vraiment pour l’instant. Je ne sais pas vraiment ce que je veux faire de ma vie. »

Athlétisme

Noémie et ses coéquipiers seront de retour en piste, mardi, lors du dernier jour du premier bloc de compétitions. Un triathlon par équipe est à l’horaire.

L’Outaouais sera également à surveiller sur la piste d’athlétisme. L’équipe de sprint régionale a réussi à se qualifier pour la finale masculine du relais 4x100 mètres. Elle a enregistré le deuxième meilleur temps, 44,9 secondes, lors de la ronde de qualifications.