Le Serbe Novak Djokovic a remporté les Internationaux d'Australie face à Dominic Thiem dimanche.

Djokovic de retour au premier rang mondial, Shapovalov 16e

MELBOURNE — Novak Djokovic a effectué un retour au premier rang mondial lundi après avoir conquis son huitième titre en carrière aux Internationaux de tennis d’Australie.

La victoire 6-4, 4-6, 2-6, 6-3, 6-4 de Djokovic contre Dominic Thiem en finale à Melbourne Park dimanche a permis au Serbe âgé de 32 ans de grimper d’un échelon, détrônant ainsi Rafael Nadal.

Nadal avait devancé Djokovic en novembre et, à 33 ans, il était devenu le plus vieux tennisman à conclure une année au premier échelon mondial. Nadal a cependant perdu des points de classement en étant éliminé en quarts de finale des Internationaux d’Australie, par Thiem, un an après avoir été finaliste contre Djokovic.

Ce dernier domine la hiérarchie mondiale de l’ATP pour une 276e semaine, soit le troisième plus haut total de l’histoire depuis l’adoption des classements informatisés - qui ont commencé dans les années 1970. Roger Federer est le détenteur du record, à 310, suivi de Pete Sampras, à 286.

Si Djokovic demeure no 1 mondial jusqu’à la première semaine d’octobre, alors il devancera Federer.

L’autre enjeu? Rattraper Federer et Nadal au chapitre des titres majeurs en carrière. Le Suisse en compte 20, Nadal 19, et Djokovic est maintenant à 17.

L’Ontarien Denis Shapovalov a perdu trois places et occupe maintenant la 16e position, tandis que le Québécois Félix Auger-Aliassime a grimpé d’un échelon pour s’établir au 21e rang. De son côté, le puissant cogneur Milos Raonic a gagné trois positions pour pointer lundi matin au 32e échelon.

Le saut le plus impressionnant dans le top-100 fut celui de Tennys Sandgren, un Américain qui est passé du 100e au 44e échelon mondial après avoir accédé aux quarts de finale à Melbourne.

Chez les dames, Ashleigh Barty est toujours no 1 mondiale, après s’être inclinée devant Sofia Kenin en demi-finales.

Simona Halep, qui a été évincée à la même étape par l’Espagnole Garbine Muguruza, est passée du troisième au deuxième rang mondial, après avoir inversé sa place avec Karolina Pliskova.

De son côté, l’Ontarienne Bianca Andreescu a préservé le statu quo et occupe toujours la sixième place mondiale.

La Québécoise Laylah Annie Fernandez a effectué un énorme bond de 22 places au classement mondial pour se retrouver au 185e rang. De son côté, Eugenie Bouchard, de Westmount, a dégringolé de 55 places pour aboutir en 267e place.

Muguruza, qui n’était pas classée dans un tournoi du Grand Chelem pour la première fois en six ans, est de retour dans le top-20, passant du 32e au 16e échelon mondial.

La championne des Internationaux d’Australie en 2019, Naomi Osaka, a glissé de la quatrième à la 10e place, après avoir perdu au troisième tour contre l’Américaine âgée de 15 ans Coco Gauff. Cette dernière, qui est parvenue à se faufiler dans la deuxième semaine d’activités, est passée du 67e au 51e rang mondial.

Enfin, Kenin, la championne des Internationaux d’Australie, a établi un record personnel en atteignant le septième rang mondial. Elle est ainsi devenue la joueuse américaine la mieux classée sur le circuit de la WTA.

Puisque Serena Williams est demeurée au neuvième échelon après sa défaite au troisième tour en Australie, Kenin a devancé une joueuse qu’elle considère comme étant son idole.