Le jour même où il est venu à un retrait de réussir un match sans point ni coup sûr, Sean Newcomb, des Braves, a défrayé la manchette pour des messages offensants publiés sur Twitter il y a quelques années.

Deux utilisateurs de Twitter dénoncent la culture «toxique» du baseball

Deux utilisateurs de Twitter, dont les messages sont devenus viraux au cours des derniers jours après avoir révélé des gazouillis offensants de joueurs de baseball, affirment que leur objectif n’était pas malintentionné, mais visait plutôt à donner aux amateurs un portrait plus fidèle de ceux qu’ils encouragent et d’exposer la culture «toxique» du sport.

Dans des entrevues exclusives, les deux utilisateurs ont révélé qu’ils ne cherchaient pas à retracer les gazouillis du releveur Josh Hader, des Brewers de Milwaukee, ou du lanceur Sean Newcomb, des Braves d’Atlanta, mais que lorsque les messages sont apparus sur leur fil, ils se sont sentis obligés de les partager.

Kevin Jenkins ne suivait pas le fil Twitter de Hader pendant qu’il regardait le Match des étoiles plus tôt ce mois-ci. Mais les messages ont commencé à apparaître sur son fil Twitter. Après avoir noté les remarques racistes, sexistes et homophobes du lanceur, il était difficile pour Jenkins de demeurer un partisan.

«Avant les gazouillis, je pensais que c’était un gars cool, a déclaré Jenkins via un message direct sur Twitter. Un lanceur incroyable et même une bonne personne... Après les gazouillis... C’est difficile à défendre, mon opinion a définitivement changé.»

Jenkins a compilé des captures d’écran d’une poignée de gazouillis offensants de Hader et a créé un message. Ce gazouillis a recueilli près de 6000 «J’aime». Il a affirmé que son intention n’était pas de déterrer le passé de Hader pour le mettre au banc.

«Je pense qu’il est toujours un lanceur incroyable, mais les choses qu’il a écrites étaient inexcusables, a précisé Jenkins. Aucun de nous ne sait s’il a vraiment changé depuis. J’ai estimé qu’il était important que les gens voient les gazouillis et tirent leur propre conclusion.»

Erreur de jeunesse

Après la mise en lumière des gazouillis de Hader, le releveur s’est empressé de s’excuser, déclarant que les messages étaient une erreur de jeunesse, rédigés en 2011 et 2012, alors qu’il avait 17 ans et longtemps avant d’être un joueur de ligues majeures. L’explication n’a pas satisfait Jenkins, qui est âgé de 16 ans et de race blanche. «Je suis plus jeune qu’il l’était à l’époque, et personne ne verrait jamais quelque chose du genre de ma part, a déclaré Jenkins. C’est terrible.»

Au cours du week-end, d’anciens gazouillis offensants de Newcomb et du joueur d’arrêt-court Trea Turner, des Nationals de Washington, ont refait surface. L’utilisateur de Twitter @NatsSquid a publié un message au sujet de Newcomb après avoir vu l’un des gazouillis sur son fil et fait une recherche pour voir s’il y en avait d’autres.

«La culture du baseball est toxique et je veux que les joueurs soient tenus responsables de ce qu’ils disent», a déclaré @NatsSquid, qui a parlé via un message direct sur Twitter et a refusé de dévoiler son identité, se contentant de se décrire comme «un mâle de la région de Washington».

«Il y a un racisme profondément ancré dans le baseball ainsi que de l’homophobie et du sexisme, a-t-il dit. J’aimerais que la culture du baseball change et soit plus tolérante envers tout le monde.»