Une demi-douzaine de hockeyeurs originaires ou habitant en Outaouais ont aidé les Sportifs de Joliette à remporter le championnat de la Ligue de hockey senior AAA du Québec : de gauche à droite, Nicolas Marcoux, Rock Régimbald, Jean-Philippe Caron, Julien Lepage et Raphaël Lafontaine. Absent : le gardien Frédéric Piché, nommé le joueur le plus utile des séries.

Des Gatinois champions avec les Sportifs de Joliette

Une bande de Gatinois a eu son gros mot à dire dans la conquête du championnat de la Ligue senior AAA du Québec des Sportifs de Joliette qui s’est concrétisée samedi dernier avec une victoire en cinq matches contre Louiseville.

Le gardien Frédéric Piché a été nommé le joueur par excellence des séries éliminatoires dans ce circuit alors qu’il était bien appuyé par trois autres anciens de l’Intrépide midget AAA de Gatineau, Nicolas Larocque-Marcoux, Rock Régimbald et Raphaël Lafontaine.

Régimbald, le seul du groupe qui habite dans la région montréalaise, a été le deuxième meilleur compteur des séries avec ses 30 points, tandis que Larocque-Marcoux était troisième avec 21 et Lafontaine à égalité au 10e rang avec 14.

Le meilleur marqueur des séries a été leur coéquipier Jean-Phillippe Caron (32 points), un ancien du Drakkar de Baie-Comeau qui habite maintenant à Gatineau, tout comme le défenseur Julien Lepage, lui aussi un ancien du Drakkar.

« Avant d’arriver en finale, le point tournant des séries a été de battre La Tuque en demi-finale, dans une série qui s’est rendue à la limite de sept matches, a raconté le centre Raphaël Lafontaine, l’ancien des Olympiques de Gatineau et des Stingers de Concordia au hockey universitaire. Ils avaient un excellent club qui n’avait perdu que deux parties en saison régulière, comptant notamment sur Tommy Veilleux et Tommy Tremblay dans leur alignement. »

Les Sportifs avaient terminé en cinquième place en saison régulière avec leur dossier de 11-9-2, puis tout est tombé en place pour eux en séries.

« On est bien tombés, c’est une bonne gang de gars et c’était le fun de retrouver les chums de Gatineau, relate Lafontaine. Je jouais dans une ligue de garage [après avoir fini à Concordia l’an dernier], mais je trouvais que ce n’était pas le même genre de compétition quand il n’y a pas de contact et que tu as joué avec ça toute ta carrière. »

Ce circuit senior est reconnu pour les nombreux combats qui ponctuent certains matches, mais Lafontaine trouve qu’il y a un élément de respect dans la ligue. « Les joueurs qui sont toughs s’affrontent entre eux, alors que ceux des deux premiers trios peuvent jouer au hockey », note-t-il.

Travaillant maintenant au gouvernement fédéral, Raphaël Lafontaine entend continuer à jouer encore à Joliette la saison prochaine, malgré la nouvelle option qu’offre la nouvelle Ligue de hockey senior A de l’Outaouais.

« La ligue du Québec est plus compétitive et Joliette a une excellente organisation. Aller à Maniwaki ou Mont-Laurier [deux clubs de la LHSAO], c’est presque la même distance de toute façon. Peut-être que ce sera une option quand la ligue de l’Outaouais sera mieux établie », mentionne le hockeyeur gatinois de 24 ans.