La favorite chez les dames, Crystal Emmanuel, s’est imposée en 11,34. Le favori chez les hommes a eu moins de succès. Andre De Grasse s’est contenté du troisième rang.

De Grasse, troisième plus rapide au pays

Ce fut une des courses les plus serrées de l’histoire récente de l’athlétisme canadien. Les officiels qui travaillaient vendredi soir au stade Terry-Fox ont longtemps étudié le photo-finish avant de déterminer le classement des meilleurs sprinters au pays.

Cela signifie, par la force des choses, que le grand favori n’a pas dominé comme on pensait.

Le triple médaillé olympique Andre De Grasse a fini sur la troisième marche du podium, sur 100 mètres, aux championnats nationaux. Il a enregistré un chrono de 10,20 secondes.

Deux Ontariens, Aaron Brown et Bismark Boateng, l’ont devancé au fil d’arrivée. Ils ont tous les deux franchi la distance en 10,16.

Brown l’a emporté de justesse.

« Si j’avais pu courir un ou deux mètres de plus, je crois que j’aurais pu les rattraper », a déclaré De Grasse lorsqu’il est passé dans la zone mixte des entrevues.

Celui qui connaît un début de saison difficile refuse de s’apitoyer sur son sort.

Il a éprouvé des problèmes de santé dans les derniers mois. Il est aussi devenu père, à la fin du mois de juin. Dans la vie de tous les jours, il est comme tout le monde. Il doit s’habituer à cette nouvelle réalité.

« D’abord, c’est une année un peu moins importante, pour moi. Il n’y a pas de championnats mondiaux en 2018. Il n’y a pas de Jeux olympiques, non plus. Ça m’enlève un peu de pression », déclare-t-il.

« Je veux quand même bien performer, précise-t-il. La pression est quand même moins forte. Je peux relaxer. Je peux prendre le temps de m’amuser. Je connais un début de saison difficile, c’est vrai. Je dois quand même voir le bon côté des choses. J’ai réussi à survivre à cette course sans me blesser. C’est déjà un bon début. »

Chez les dames, la favorite Crystal Emmanuel l’a emporté. Elle a poussé un cri bestial puissant en franchissant le fil d’arrivée en 11,34.

« C’est moi, ça ! Je suis une bête. Et la bête ne dort jamais », a-t-il expliqué, plus tard.

Triomphe gatinois chez les filles U20
Juste avant l’entrée en scène des vedettes de l’équipe nationale, une jeune athlète gatinoise a réchauffé la foule. Audrey Leduc, du Club d’athlétisme de Gatineau, est devenue championne canadienne au 100 mètres chez les U20.

L’étudiante en Sciences humaines au Collège de l’Outaouais n’a pas été menacée. Elle a enregistré un chrono de 12,11 secondes.

« Mon chrono en demi-finale était meilleur, mais il y avait moins de vent pour la finale. Si je compare les deux courses, je crois que mon départ a été meilleur en finale », a résumé la jeune femme qui en était à sa dernière année chez les U20.

Elle vise maintenant une deuxième médaille d’or, au saut en longueur.

« J’en ai une. Il m’en faut une deuxième, maintenant. »

Ce fut une bonne soirée, dans l’ensemble, pour les Gatinois.

David Gendreau-Fillion qui porte les couleurs du club d’athlétisme Cirrus a pu atteindre son principal objectif de la fin de semaine. À sa quatrième participation aux championnats nationaux, il a enfin réussi à se qualifier pour la finale du 800 mètres, grâce à un chrono de 1:51,05 durant la ronde préliminaire. « C’est un peu en dessous de mes attentes au niveau du temps. Au niveau du classement, aussi. À partir du moment où l’objectif de la finale est atteint, je vais tout donner. »