Mélodie Collard passera les deux prochains mois en Australie. Deux tournois sont inscrits à son calendrier, dont le premier Grand Chelem junior de la saison à Melbourne.

Collard veut gagner un Grand Chelem en 2020

Mélodie Collard frappe ses dernières balles en Outaouais ces jours-ci avant d’entamer la nouvelle saison de tennis à l’autre bout du monde.

La grande droitière de Gatineau ne vise rien de moins qu’un premier titre majeur en carrière dans la prochaine année, qui pourrait être sa dernière dans les rangs juniors. Son entourage et elle songent à faire le saut à plein temps chez les pros en 2021.

Une information qu’elle n’a pas niée.

« Possiblement... ça va dépendre comment la saison va aller, si je joue bien et que je n’ai pas de blessure », avouait l’adolescente de 16 ans, jeudi après-midi, avant un entraînement à La Sporthèque.

Collard s’avère la première à le reconnaître. Elle place la barre assez haute en vue des prochains mois.

« J’aimerais gagner un tournoi du Grand Chelem junior. Je connais les autres filles. Je les ai déjà affrontées. J’ai déjà gagné contre elles », soulignait-elle.

« Je crois en mes chances de rentrer dans le top-10, même le top-5. J’aimerais même gagner un premier tournoi pro. »

Collard aura une première occasion d’atteindre un de ses objectifs dès la fin janvier.

Son entraîneur Mathieu Toupin et elle prendront la direction samedi de l’Australie où ils passeront le prochain mois. Deux tournois se trouvent au menu, dont le premier Grand Chelem junior de la saison à Melbourne.

Classée 17e au monde, la raquette outaouaise risque de se retrouver parmi les huit favorites du tableau principal aux Internationaux d’Australie, qui se dérouleront du 25 janvier au 1er février.

Auparavant, Collard participera à un tournoi préparatoire, le Loy Yang Traralgon Junior International. Les 48 premières joueuses du tableau principal sont classées parmi les 100 premières au monde.

« J’ai vraiment hâte de jouer un match, surtout en Australie. J’ai toujours voulu aller là-bas. »

Sa dernière sortie remonte à la mi-décembre en finale du double féminin de l’Orange Bowl. Sa partenaire Jada Bui et elle s’étaient inclinées conte un duo des Philippines et de la Biélorussie.

Deux semaines auparavant, Mélodie Collard avait atteint la finale en simple d’un autre tournoi junior au Mexique. Elle a conservé une fiche de 37 victoires et 12 défaites en 2019 aux événements sanctionnés par l’ITF.

Cette dernière profitera de quelques journées d’entraînement avant de disputer son premier match vendredi en Australie. « Ça va me permettre de m’habituer à la chaleur et au décalage horaire », notait-elle.

Traralgon se trouve à environ 200 km à l’est de Melbourne. La ville se trouve en dehors de la zone de danger du pays qui est ravagé par des incendies.

Quant aux Internationaux d’Australie, leur présentation n’est pas menacée, ont assuré les organisateurs dans les derniers jours. Des analyses de la qualité de l’air sont tout de même menées sur une base quotidienne à deux semaines du tournoi.

Ça n’inquiète pas Collard, qui a aussi assuré être en pleine santé à la veille du début de la nouvelle saison. Elle a combattu quelques blessures l’été dernier, dont une à un poignet.

Sa saison avait été marquée par son entrée sur le circuit du Grand Chelem junior à Roland-Garros. On l’a vu par la suite à l’Omnium des États-Unis où elle a atteint la demi-finale en double féminin.

Mathieu Toupin a bien hâte de voir sa protégée en action dans les prochaines semaines. Surtout que son rôle a changé, étant maintenant une des favorites.

« L’an passé, elle était la fille qui voulait battre les autres. Là, ce sont les autres qui veulent la battre », a souligné le coach de Tennis Outaouais Performance.