L’année 2019 s’annonce déjà prometteuse pour la Gatinoise Mélodie Collard.

Collard épate au Copa Del Cafe

Mélodie Collard poursuit son ascension fulgurante au sein du circuit junior ITF. Ces jours-ci, la raquette gatinoise fait tourner des têtes au Costa Rica dans un réputé tournoi présenté annuellement depuis 1965.

Les Bjorn Borg, Jimmy Connors, Roger Federer, Jana Novotna, Amanda Coetzer et Anke Huber font partie des anciens participants du Copa Del Cafe lorsqu’ils étaient adolescents. C’est le plus important rendez-vous junior en Amérique latine.

À quel point ?

Les matches sont diffusés à la télé chaque soir. Plus de 3000 amateurs assistent aux duels sur une base quotidienne à San José.

Collard, elle, s’est retrouvée sur le court central pour une deuxième journée de suite, jeudi soir, lors de son affrontement quart de finale contre l’Américaine Rosie Garcia Gross. Une partie qu’elle a gagnée en deux manches de 6-3 et 6-4 pour accéder au carré d’as.

« Il y a un petit buzz en ce moment là-bas pour Mélodie, la petite Canadienne », reconnaît son entraîneur chez Tennis Outaouais Performance (TOP), Mathieu Toupin.

« Les organisateurs auraient pu prendre n’importe qui d’autre pour jouer sur ce terrain. Ça va être une bonne sensation pour elle. »

L’entrevue se déroulait en matinée, quelques heures avant la partie en question.

« Il y a des feux d’artifice chaque soir au-dessus du court central. Quand les joueuses sortent après le match, il y a des gens qui les attendent pour leur autographe. Ils espèrent rencontrer peut-être la prochaine Serena ou Nadal. »

Toupin est retenu à Gatineau durant ce tournoi. C’est plutôt Simon Larose, l’ancien joueur devenu entraîneur à Tennis Canada qui dirige Collard, cette adolescente âgée de 15 ans qui a maintenant gagné ses 14 dernières parties sur le circuit ITF junior.

Cette dernière a été championne de deux tournois avant Noël. Deux compétitions de catégorie G5.

À San José, la Copa del Café s’avère un tournoi G1.

« C’est tout juste en dessous des tournois du Grand Chelem junior », a expliqué Toupin.

« Par exemple, en atteignant le match quart de finale, Mélodie a déjà ramassé le double de points que ses victoires des deux tournois précédents.... Si elle devait gagner cette semaine, elle pourrait être propulsée dans le top-100. »

Collard était classée 1455e au monde en octobre à son retour de plusieurs mois à l’infirmerie. Ses succès depuis la fin de l’automne l’ont fait passer au 442e rang avant de se pointer au Costa Rica.

Puis la droitière a causé la surprise dès le premier tour en éliminant la première favorite, l’Américaine Alexa Noel en trois manches de 7-5, 7-6 et 6-2. Son adversaire est la 15e raquette mondiale.

Toupin demeure en contact avec sa protégée et Larose.

« Après ce match, Mélodie était exténuée. Elle avait même de la misère à envisager son match de deuxième ronde. »

Sauf que Collard s’est surprise elle-même en gagnant en deux manches ses deux parties suivantes, dont en deux sets identiques de 6-0 mercredi contre l’Autrichienne Elena Karner.

Ce qui a encouragé ses instructeurs. « Souvent chez les pros, tu vas voir une joueuse sortir un favori pour ensuite se faire battre le lendemain », a rappelé Toupin.

La joueuse risque d’avoir une année 2019 assez intéressante. Elle restera en Amérique latine pour deux étapes ITF junior en Colombie et Équateur.

En mars, un autre séjour au Costa Rica et Panama se trouve au menu.

Son nom a commencé aussi à circuler pour l’alignement canadien en vue des qualifications de la Fed Cup Junior qui auront lieu à la fin avril à Montréal.

Mathieu Toupin reconnaît que certains plans ont déjà passé dans le broyeur en raison des récentes performances. Une arrivée sur le circuit Grand Chelem junior qui était fixée en janvier 2020 aux Internationaux d’Australie pourrait peut-être même devancée.

« L’Omnium junior des États-Unis cet été », a laissé tomber du bout des lèvres le coach.