L'entraîneur des Raptors, Nick Nurse, a souligné le leadership de Kyle Lowry.
L'entraîneur des Raptors, Nick Nurse, a souligné le leadership de Kyle Lowry.

Bulle de la NBA: Lowry puise dans son expérience aux Jeux de Rio

Kyle Lowry croit fermement être en sécurité dans la bulle de la NBA à Walt Disney World en Floride, un état durement touché par le coronavirus.

«Les protocoles et les mesures de santé et de sécurité sont du plus haut calibre, a confié le vétéran des Raptors. La ligue et l'Association des joueurs ont fait un travail phénoménal pour s'assurer que nous soyons en bonne santé, en sécurité et dans un environnement où nous pouvons faire notre boulot à un niveau élevé.»

Lowry a dit que les semaines passées sur un bateau de croisière avec l'équipe de basket des Américains aux Jeux olympiques de Rio, en 2016, l'ont aidé à se préparer pour le séjour dans la bulle. Il y a quatre ans, cette brigade a choisi de ne pas s'installer au village des athlètes.

«C'était génial de côtoyer ces gars-là, a dit l'athlète de 34 lors d'un Zoom, lundi. Vivre sur un bateau dans une pièce plus petite, sans toutes les commodités, ça m'a vraiment préparé pour ce qu'on vit ici.»

Il ne se plaint pas des conditions, même si les Raptors pourraient rester là-bas durant près de trois mois.

«Écoutez, je vis bien, a-t-il dit. Je suis en bonne santé, ma famille va bien, je peux jouer au basket, je ne peux pas vraiment me plaindre. Je reçois des repas et je suis heureux.

«Je peux faire mon travail et subvenir à ma famille. J'ai l'occasion de divertir les gens via le basketball, d'essayer de leur redonner de l'enthousiasme.»

Leadership

L'entraîneur des Raptors, Nick Nurse, a souligné le leadership de Lowry.

«Il va dire aux gars: “prenez (la menace du virus) au sérieux, prenez les protocoles au sérieux, soyons intelligents”, a confié Nurse. Ça résonne auprès de l'équipe, c'est sûr.»

«C'est clairement son équipe, a ajouté l'entraîneur. Il prend les choses à coeur, il est très intelligent et il montre l'exemple.»

Les familles ne seront pas autorisées à Disney avant le deuxième tour des séries.

Lowry a mentionné que ses jeunes fils, Karter et Kameron, comprennent les sacrifices requis pour jouer au basket-ball en ce moment.

«Ils comprennent que leur père doit aller travailler, a expliqué Lowry. La technologie me permet de parler à mes enfants tous les jours. Je m'assure de savoir ce qui se passe avec leur journée.

«Au niveau basket, c'est formidable de retrouver la camaraderie avec vos coéquipiers. Et aussi de savoir que vous êtes sur le point de faire votre travail.»

Les Raptors sont arrivés à Disney dans deux bus peints avec «Black Lives Matter» en grosses lettres. En juin, Lowry a participé à une énorme manifestation, à Philadelphie.

«Nous devons continuer cette conversation. Nous devons être entendus. Nous devons parler haut et fort, a-t-il déclaré.

«Pour moi, de faire partie de ça, c'est qui je suis. J'ai grandi en tant qu'homme noir aux États-Unis. C'est mon droit, mon devoir et mon honneur de représenter la culture noire.»