Eugenie Bouchard et sa partenaire américaine Sloane Stephens ont surpris les cinquièmes têtes de série, l'Ontarienne Gabriela Dabrowski et la Chinoise Yifan Xu, au premier tour de la Coupe Rogers, lundi.

Bouchard gagne en double, Auger-Aliassime et Shapovalov éliminés

MONTRÉAL ET TORONTO — Eugenie Bouchard peut souffler un peu. La Québécoise a amorcé son parcours en beauté à la Coupe Rogers, lundi.

Bouchard et sa coéquipière Sloane Stephens ont défait la Canadienne Gabriela Dabrowski et la Chinoise Yifan Xu 6-4, 4-6, 10-6 en première ronde du tournoi de double.

«C’est certain que gagner un match, n’importe quelle sorte de match, ça reste une victoire, a déclaré Bouchard en conférence de presse. Chaque victoire donne beaucoup de confiance.»

Il s’agissait de la première victoire de Bouchard en sept matchs de double cette année.

Malgré ce gain, rien n’est gagné d’avance pour la vedette du tennis canadien, qui fera ses débuts en simple face à la Belge Elise Mertens (no 14), semi-finaliste aux Internationaux d’Australie en janvier et récipiendaire de trois titres sur le circuit de la WTA cette saison.

«Je dirais qu’elle [la victoire] n’enlève pas la pression, mais c’est une bonne préparation», a admis Bouchard, qui pointe actuellement en 129e rang du classement mondial.

Le duo composé de Bouchard et Stephens a réussi à se tailler une place au deuxième tour en faisant fi des cinquièmes têtes de séries.

Après s’être emparées du premier set aisément, Bouchard et Stephens ont dû trimer dur lors de la deuxième manche contre des adversaires coriaces, qui ont forcé la tenue du super bris d’égalité.

Au second tour, le duo nord-américain affrontera le gagnant du duel opposant Kristen Flipkens et Daria Gavrilova aux Canadiennes Carson Branstine et Rebecca Marino.

Malgré ses bonnes performances au cours du duel, Bouchard est demeurée réaliste quant au défi qui se dresse devant elle et ne souhaite pas se mettre davantage de pression sur les épaules.

«J’ai l’impression que vous ne cessez d’accroître les attentes envers moi, a scandé Bouchard, lorsqu’elle a été questionnée par rapport à la confiance que lui a procuré ce gain. C’est une victoire, c’était un match de double au lieu d’une pratique et c’est pourquoi j’ai choisi de jouer en double. Mais demain est un autre jour et je devrai me battre pour voir ce qui se passera.»

+

LES JEUNES CANADIENS VAINCUS

Les jeunes Canadiens Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov ont peut-être été battus, mais ils n’ont pas été intimidés par le duo «Djokerson», lundi au premier tour de double de la Coupe Rogers de Toronto.

Auger-Aliassime et Shapovalov faisaient face à tout un défi, alors qu’ils affrontaient Novak Djokovic et Kevin Anderson, respectivement champion en titre et finaliste à Wimbledon, le mois dernier. «Notre niveau de jeu était bon; nous n’étions pas intimidés», a assuré Shapovalov après la défaite de 6-3 et 6-2.

«J’ai dit à Félix avant la rencontre : “Amusons-nous ce soir, savourons le moment, et nous verrons comment le match se déroulera”», a relaté Shapovalov. «C’est merveilleux de pouvoir jouer contre ces gars-là», a renchéri Auger-Aliassime.

Shapovalov et Auger-Aliassime, qui ont déjà joué en double ensemble chez les junior, ont commencé le match en force avant que Djokovic et Anderson n’ouvrent la machine. Ils ont brisé Anderson pour prendre les commandes 2-0, au grand plaisir de la foule partisane. Mais l’équipe surnommée «Djokerson» à la suite d’un concours orchestré par Djokovic sur son compte Twitter plus tôt en journée a ramené le pointage à 2-2 avant de prendre les commandes 5-3. Les deux bris se sont produits aux dépens du Québécois.

«Ouais, j’ai éprouvé quelques ennuis avec ma première balle au début du premier set», a reconnu Auger-Aliassime. «Et je joue contre le meilleur retourneur du circuit, donc je savais qu’il allait effectuer quelques bons retours. Je crois que nous n’étions peut-être pas aussi efficaces qu’eux au filet pour convertir les points, mais c’est tout.»

Auger-Aliassime confiant

Shapovalov et Auger-Aliassime pourront toutefois se reprendre en simple. L’Ontarien, qui pointe au 26e échelon mondial, est le meilleur joueur canadien en lice à la Coupe Rogers. Il occupe le 143e rang avant le tournoi de l’an dernier. Le tennisman de 19 ans entreprendra son parcours en simple mardi contre le Français Jérémy Chardy.

Auger-Aliassime, qui célébrera son 18e anniversaire mercredi, est 134e. Il disputera son premier match dans le tableau principal mardi contre le Français Lucas Pouille. «Mis à part le match de double aujourd’hui, je joue du bon tennis depuis quelques mois», a souligné le natif de L’Ancienne-Lorette. «J’ai remporté quelques matchs, donc je suis confiant à la veille de mon entrée en scène en simple.»

+

RAONIC ET POLANSKY PASSENT LEURS TESTS RESPECTIFS

En simple, Milos Raonic, de Thornhill, en Ontario, a commencé la soirée contre la 10e tête de série sur le court central, environ 30 minutes après que le match de double d’Auger-Aliassime et Shapovalov se soit mis en branle.

Raonic a vaincu le Belge David Goffin en deux sets de 6-3, 6-4.

Raonic a connu un départ canon, brisant rapidement Goffin pour prendre les devants 4-1 au premier set.

L’ex-no 3 mondial, qui a surmonté de nombreuses blessures depuis deux saisons, a exploité son puissant service pour dominer son adversaire. Il a décoché 13 as, contre seulement deux pour Goffin, et a remporté tous ses points avec sa première balle.

Raonic affrontera maintenant le vainqueur du match entre l’Américain Frances Tiafoe et l’Italien Marco Cecchinato.

Polansky réussit son entrée en scène

Plus tôt en après-midi, le Canadien Peter Polansky s’est qualifié en vue du deuxième tour avec une victoire de 7-6 (3), 6-4 face à l’Australien Matthew Ebden.

«C’était très important, a dit Polansky en référence au premier set.. Il a bien servi et je ne m’attendais pas à prendre les devants aussi rapidement.»

Le joueur de 30 ans, qui occupe le 121e rang mondial, a également enlevé une deuxième manche serrée, où l’avantage a souvent changé de côté, incluant un septième jeu avec sept égalités avant que Polansky ne conserve son service.

«Si j’avais été brisé là, le vent aurait pu tourner en sa faveur», a mentionné Polansky.

Polansky a terminé le match avec six as contre 12 pour Ebden, qui est classé 52e.

Mais Polansky a remporté 83 pour cent de ses points sur sa première balle et 62 pour cent sur sa deuxième.

Edben avait vaincu Polansky à deux reprises, y compris au premier tour de la Coupe Rogers en 2012 et à l’Omnium de Memphis l’an dernier.

Polansky affrontera le vainqueur du match entre Djokovic, quadruple vainqueur de la Coupe Rogers, et le Sud-Coréen Hyeon Chung.

Polansky n’a jamais franchi le deuxième tour à la Coupe Rogers.

Dans les autres matchs disputés en début de journée, le Français Benoît Paire a eu raison de Jared Donaldson 6-3, 6-4 et le Biélorusse Ilya Ivashka a défait le Japonais Yuichi Sugita 6-2, 6-3.