Marc-André Barriault
Marc-André Barriault

Barriault a perdu un combat crucial

L’avenir de Marc-André Barriault dans l’octogone est incertain.

Le spécialiste des arts martiaux mixtes originaire de Gatineau a encaissé un troisième revers en autant de sorties dans l’UFC samedi à Busan, en Corée du Sud. Confronté au favori local Jun Yong Park, il a perdu par décision unanime, les juges remettant des cartes de 30-27, 29-28 et 29-28.

La défaite a ébranlé Barriault, qui était confiant d’obtenir une première victoire dans la puissante organisation. Le combattant âgé de 29 ans s’accorde un peu de temps pour se remettre de ses émotions avant de commenter ce plus récent résultat qui pourrait avoir un impact sur la suite de sa carrière.

L’ancien champion des poids moyens chez TKO s’est joint à l’UFC en novembre 2018, signant un contrat pour un minimum de quatre combats. Il a été vaincu par Andrew Sanchez et Krzysztof Jotko plus tôt cette année, chaque fois à la suite de décisions des juges.

Barriault montre maintenant une fiche de 11-4 dans les rangs professionnels.

Rares sont les athlètes qui ont survécu à une fiche de 0-3 à leurs débuts chez l’UFC.

« Je suis conscient de l’enjeu, c’est à moi d’assurer mon emploi », avait dit Barriault au Droit, quelques jours avant son troisième combat dans l’UFC.

« On me donne encore la chance de briller, je vais m’assurer de donner des faits saillants qui vont faire le tour du monde. »

La malchance l’aura frappée à Busan, deux jours avant son combat.

Deux membres de son équipe n’ont pu se retrouver dans son coin contre Park. Patrick Marcil et Julien Leblanc, tous deux de Gatineau, ont éprouvé des problèmes de vol d’avion et ont été incapables de se rendre à temps en Corée du Sud.

Victoire de Jourdain

Si Barriault s’est incliné samedi à Fight Night 165, un autre pugiliste québécois a goûté à la victoire. Charles Jourdain a obtenu un KO aux dépens de Doo Ho Choi au deuxième round. Il s’est vu accorder le boni de 50 000 $ pour avoir livré le combat de la soirée.

Quant à la finale, elle a été de courte durée. Le « Korean Zombie » Chan Sung Jung s’est débarrassé de Frankie Edgar dès le premier round.