Championne nationale junior au 100 m, la Gatinoise Audrey Leduc représentera le Canada plus tard cette semaine au Mexique. Elle va concourir contre les meilleures sprinteuses de moins de 23 ans de l’Amérique du Nord, de l’Amérique centrale et des Caraïbes.

Audrey Leduc enfilera le maillot canadien au Mexique

Une sprinteuse de Gatineau se retrouvera sur le fil de départ aux côtés des jeunes femmes les plus rapides notamment de la Jamaïque et des États-Unis.

Audrey Leduc a pris le départ vers Querétaro, au Mexique, tôt mercredi matin. Là-bas, elle fera partie de l’équipe canadienne d’athlétisme aux championnats de la NACAC des moins de 23 ans. Une compétition qui regroupe 31 pays de l’Amérique du Nord, de l’Amérique centrale et des Caraïbes.

Leduc participera à l’épreuve de 100 m dans laquelle elle s’avère la championne canadienne junior en titre.

« J’ai hâte. Ce sera la compétition internationale la plus importante à laquelle j’ai participé. Ce sera aussi la première fois que je porte l’uniforme de Team Canada », a souligné l’athlète âgée de 20 ans.

Leduc s’est même rendue elle-même au siège social d’Athlétisme Canada à Ottawa afin d’obtenir son maillot de course aux couleurs de l’équipe nationale. « J’étais trop impatiente », a-t-elle avoué en riant.

Ce rendez-vous en sol mexicain arrive à un bon moment pour le produit du club d’athlétisme de Gatineau.

« Je connais ma meilleure saison à vie », a souligné Leduc, qui a battu son meilleur temps au 100 m, le mois dernier, à Guelph.

Améliorer son chrono

Le chrono a été stoppé à 11,59 secondes. Il s’agit de la meilleure performance canadienne sur cette distance en 2019 chez les moins de 23 ans.

Ce temps s’avère le sixième plus rapide de l’histoire féminine de l’athlétisme québécois.

« Je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas descendre ce temps encore un peu cette année. J’ai passé les dernières semaines à l’entraînement à améliorer mes départs. »

C’est son but avoué au Mexique. Courir plus vite que 11,59 secondes.

Ce qui lui permettrait de se qualifier en vue de la finale des championnats de la NACAC.

« J’aimerais gagner une médaille, mais est-ce que ça va arriver ? Je ne connais pas les filles que je vais affronter. J’ai vu leurs temps. Je sais que je suis proche », a-t-elle dit.

« J’ai hâte de me comparer aux meilleures filles de ces pays. Ça risque d’être les mêmes filles contre lesquelles je vais être en compétition vers les Jeux olympiques de 2024. Ça va me donner une bonne idée où je me situe, surtout avec les Jamaïcaines et les Américaines qui dominent au niveau du sprint. »

Un autre test important attendra Audrey Leduc à la fin juillet, à Montréal. Cette dernière participera aux championnats canadiens.

Ce sera la première fois qu’elle se retrouvera chez les seniors. Elle pourra affronter Crystal Emmanuel, championne canadienne au 100 m et double Olympienne.

Le meilleur chrono d’Emmanuel est de 11,14 secondes.

Un changement important se pointe toutefois au quotidien de Leduc en août.

La principale intéressée déménagera à Québec afin de poursuivre des études en psychologie à l’université Laval. Elle s’entraînera au sein de l’équipe d’athlétisme du Rouge et Or.

Ce sera la première fois qu’un autre entraîneur que Donald Côté la dirigera. Ça fait 10 ans que l’ancien athlète s’occupe d’elle en Outaouais.

« Donald va rester dans le portrait. Je n’écarte pas ce qui fonctionne déjà bien », a pris le soin de préciser Leduc.