Gatineau n’accueillera pas le Challenge de curling en 2019 pour la première fois en plus de 10 ans.

Aucun Challenge de curling de Gatineau en 2019

Pour la première fois en une décennie, aucun tournoi du World Curling Tour ne se déroulera en Outaouais en 2019-2020.

Les organisateurs du Challenge de Gatineau ont annoncé mardi qu’il n’y aura pas une 11e édition de l’événement international, l’automne prochain. « Ce fut une décision difficile à prendre. Ce tournoi, c’était notre bébé », a soutenu un d’eux, Richard Faguy.

« Ça fait plus d’un mois que nous songeons à notre avenir. Il y avait essoufflement de nos ressources humaines. »

Plusieurs acteurs clés du comité organisateur avaient signifié leur départ. Certains avaient participé notamment dans la dernière année aux festivités entourant le centenaire du club de curling de Buckingham, qui avait mis au monde cet événement international en 2009.

« Même moi je n’étais pas sûr si j’allais revenir », a affirmé Faguy.

Le Challenge de Gatineau était devenu le plus important tournoi de curling au Québec et dans les Maritimes. Il a accueilli au fil des ans des champions du Brier de même que des champions du monde et des médaillés olympiques. Des quatuors provenant de 10 pays auront joué dans la région.

L’équipe suédois de Niklas Edin était notamment de l’édition 2014, tout comme la formation du skip écossais David Murdoch.

« C’est décevant d’apprendre cette nouvelle », a avoué le skip gatinois Jean-Sébastien Roy, qui a participé aux 10 éditions du Challenge.

« C’est une grosse perte pour les équipes du Québec. Ça se passait chez nous. Ça diminuait nos dépenses. Ça évitait d’aller jouer ailleurs en Ontario ou même plus loin, de prendre l’avion, pour affronter des équipes de calibre mondial. Tu avais la possibilité de jouer de gros noms. »

Roy disait toutefois comprendre la décision des organisateurs. Même chose chez Curling Québec.

« Nous avions entendu quelques rumeurs qui circulaient à ce sujet dernièrement. C’est sûr que nous sommes déçus. C’était un événement d’envergure. Les joueurs venaient de partout. La qualité des glaces était bonne. La réputation du tournoi était excellente », a rappelé le directeur général de la fédération provinciale, Marc-André Robitaille.

« Nous savons à quel point les organisateurs tenaient cet événement à bout de bras. »

Il ne reste maintenant qu’un tournoi du World Curling Tour à l’horaire en sol québécois.

Le Challenge de Charlevoix fête ses 20 ans, a souligné Robitaille.

« C’est de plus en plus dur d’attirer des têtes d’affiche. Les équipes ont tellement de gros horaires. Il y a de plus en plus de tournois du Grand Chelem. »

De son côté, Richard Faguy a tenu à souligner l’un des objectifs du Challenge de Gatineau lors de sa fondation. Ses organisateurs tenaient à offrir de la visibilité à ce sport en Outaouais tout en faisant sa promotion.

Un programme junior relevé aura été mis sur pied au club de curling de Buckingham au fil de la dernière décennie. C’est sans compter l’ouverture d’un nouveau centre de curling à Chelsea depuis l’automne dernier, un projet piloté par le club des Collines.