Michael Arruda ne jouera pas à l’automne 2019.

Arruda quitte les Ravens et le football

Un des meilleurs quarts-arrière produits en Outaouais depuis deux décennies accroche ses épaulettes et son casque.

Michael Arruda ne jouera pas à l’automne 2019. Il a annoncé la nouvelle aux entraîneurs des Ravens de l’université Carleton avant la période des Fêtes.

L’athlète gatinois devait entamer sa troisième saison universitaire après une brillante carrière collégiale à Lennoxville. C’est sans compter les succès obtenus dans la Ligue de football scolaire de l’Outaouais chez les Falcons de Philemon-Wright, les guidant au match du Bol d’Or.

«Mike est parti autour de Noël. Il nous a fait part de sa décision d’arrêter de jouer au football», confirme le coordonnateur offensif des Ravens, Jean-Philippe Asselin.

Ce dernier n’a pas voulu offrir de détails sur les raisons qui ont poussé Arruda à mettre un terme à sa carrière. «C’est à lui d’en parler s’il le veut, a-t-il dit..

«C’est décevant, mais ça arrive ce genre de chose au football universitaire. C’est juste que c’est moins fréquent que ce soit des joueurs d’impact qui arrêtent comme ça.»

Arruda était le quart partant des Ravens lors des deux dernières années. Il avait notamment brillé dans la victoire des siens au match Panda en 2018 à la Place TD.

En revanche, la saison dernière a pris des allures de montagnes russes. Il y a eu cette participation au camp d’entraînement des recrues du Rouge et Noir, de la LCF. En revanche, il y a aussi eu ces trois interceptions en demi-finale de la conférence ontarienne contre Western, ce qui s’est avéré son dernier match.

Les Ravens n’ont pas été surpris d’apprendre son départ. «Il avait ça en tête depuis un certain temps. Ce n’est pas toujours facile à gérer l’école, a soutenu Asselin.

«Mike a bien fait les choses avec nous. Il nous a dit dès la fin de la dernière saison qu’il considérait arrêter. Cela nous a donné le temps de nous organiser. Ce n’est pas comme s’il nous a annoncé ça dernièrement.»

Il s’agit de tout sauf un divorce acrimonieux.

«Ce n’était pas un choix facile pour Mike», a plaidé Asselin.

Arruda a décliné une demande d’entrevue du Droit. «Je suis un peu occupé cette semaine avec le travail et l’école», a-t-il expliqué par écrit.

Carleton se tournera maintenant vers Giordy Belfiore, ancien membre d’Équipe Canada. Originaire de la Colombie-Britannique, ce quart-arrière était le substitut d’Arruda en 2017 avant de se fracturer une clavicule.

«Il n’a pas joué l’an dernier. À sa première année, il se battait avec Mike pour le poste de quart partant. Il était notre numéro un lors du camp de printemps cette année.»

Les Ravens aligneront trois autres quarts au camp d’entraînement cet été. Un rendez-vous qui sera fort attendu par les entraîneurs.

Carleton a connu une de ses meilleures saisons de recrutement.

Selon le site Canada Football Chat, l’équipe a assemblé la deuxième meilleure cohorte de recrues en vue de 2019 derrière le Rouge et Or de l’université Laval.

Une dizaine des espoirs des Ravens proviennent du Québec, dont le joueur de ligne offensive Patrick Lavoie, de Gatineau. Le joueur par excellence en défensive de la deuxième division du football collégial québécois, le demi Louis Lavaud, se joindra aussi à l’équipe.