Alex Harvey a reçu la croix du service méritoire des mains de la gouverneure générale du Canada, Julie Payette, mardi, à Rideau Hall.

Alex Harvey reçoit une médaille à... Rideau Hall

Deux jours après avoir conclu sa fructueuse carrière par une dernière visite sur le podium de la Coupe du monde à Québec, Alex Harvey a reçu un autre type de médaille, mardi matin, à Ottawa.

Cette fois-ci, le skieur de fond n’a pas eu besoin d’enfiler un dossard. Il portait plutôt un complet bleu.

La foule bruyante des plaines d’Abraham du week-end dernier était remplacée par une ambiance intime lors d’une cérémonie protocolaire tenue à Rideau Hall. La gouverneure générale Julie Payette remettait des distinctions honorifiques à 40 récipiendaires, dont Harvey qui a été le premier appelé sur le podium.

«C’est une médaille différente, a avoué le nouveau retraité en regardant la croix du service méritoire que lui avait accroché à la poitrine la représentante de la reine.

«C’est un bel honneur pour moi. Ça montre l’impact que nous pouvons avoir (...) Quand tu as un grand résultat, ça peut parfois rayonner plus loin que seulement dans le petit monde du ski de fond et du sport amateur. C’est touchant d’obtenir une reconnaissance comme ça.»

Lors de la présentation de Harvey aux invités sur place, on a souligné sa victoire aux championnats du monde en 2017, devenant le premier skieur de fond nord-américain à réussir pareil exploit. Son implication dans de multiples causes sociales et communautaires, dont celles de la promotion de modes de vie sains et actifs, a été aussi mentionnée.

Harvey a reconnu avoir vécu «beaucoup d’émotions» dans la dernière semaine. L’athlète de Saint-Ferréol-les-Neiges a gagné deux médailles d’argent lors de ses deux dernières courses en carrière.

«Recevoir un honneur comme celui-ci, c’est plus grand que ce que j’ai reçu durant le week-end. C’était juste des performances de ski, a-t-il rappelé.

«C’est sûr que c’est une succession de grandes émotions. Ç’a commencé vendredi, puis samedi avec un podium et dimanche avec un autre. Et là aujourd’hui avec cette médaille-ci. J’ai passé de beaux moments lors des quatre à cinq dernières journées.»

Cette cérémonie a célébré l’excellence, le courage et le sens du devoir exceptionnel des récipiendaires. Des décorations pour actes de bravoure ont notamment été attribuées par la gouverneure générale à certains citoyens.

L’histoire de Chelsi Sabbe, une jeune femme de Prince George, en Colombie-Britannique, a ému Alex Harvey. Le 15 août 2017, cette gardienne d’enfants est intervenue pour contrer une tentative d’enlèvement dans un parc, plaquant notamment contre le sol le suspect.

«Wow, s’est exclamé le champion skieur âgé de 30 ans en parlant de ce geste héroïque.

«C’est touchant de se retrouver dans la même salle que ces gens qui ont sauvé des personnes de la noyade ou des pompiers qui ont sorti des gens de bâtiments en feu. C’est tout un honneur. Moi, ce n’est que du sport. Je n’ai pas sauvé la vie d’une personne.»

Deux autres anciens athlètes ont aussi été fêtés durant cette matinée à Rideau Hall.

Israel Idonije et Meika McDonald ont reçu la médaille du service méritoire. Le premier a été joueur de football dans la NFL, aidant sur son chemin des jeunes défavorisés de Chicago, de Winnipeg et de l’Afrique de l’Ouest. La seconde a participé dix fois aux Jeux d’hiver de l’Arctique, gagnant son lot de médailles tout en établissant des records.