Le Challenger Banque Nationale de Gatineau se dirigeait vers un record d’assistance après les matches de jeudi où une hausse de 35 % à la billetterie avait été enregistrée.

Affluence record au Challenger de Gatineau

Une liste impressionnante de joueurs. Un soleil de plomb. Un produit qui commence à être connu.

Le Challenger Banque Nationale de Gatineau se dirigeait vers un record d’assistance après les matches de jeudi où une hausse de 35 % à la billetterie avait été enregistrée. La chaleur accablante a toutefois repoussé les spectateurs vendredi, même pour les matches en soirée.

Pour le coordonnateur Mathieu Toupin, la popularité du tournoi démontre qu’il arrive à maturité à sa sixième année d’existence.

« La réputation du tournoi a été construite. Les gens commencent à savoir que nos futures vedettes passent par ici. Il y a eu Denis Shapovalov, Félix Auger-Aliassime et Bianca Andreescu. Le mot s’est passé. Cette année, c’est Leylah Fernandez qui sera la prochaine à percer. Nous avions une bonne liste de joueurs masculins qui ont déjà atteint le top-100. Vasek Pospsil était censé venir. Il y a eu de l’intérêt pour ça. Puis Françoise Abanda a annoncé son retour au jeu à la dernière minute. Si Vasek avait pu jouer, nous aurions facilement fracassé un record. »

À LIRE AUSSI: La chronique de Sylvain St-Laurent Si on gratte la peinture...

Le Challenger est aussi prisé par les joueurs et les joueuses. Marcela Zacarias occupe le 569e rang mondial en simple, mais elle a atteint les quarts de finale trois fois en quatre visites à Gatineau. Demain, la Mexicaine participera à sa deuxième finale de suite en double. Elle est en amour avec le parc de l’île.

« J’aime tout le monde ici. Tout le monde est tellement gentil et serviable. Les organisateurs, les chauffeurs pour le transport, les bénévoles et les chasseurs de balle. J’aime aussi venir ici parce que j’y ai connu du succès et il fait partie d’une belle série de tournois consécutifs au Canada. L’année prochaine, le tournoi va passer d’une bourse de 25 000 $US à 60 000 $US alors vous pouvez l’écrire tout de suite. Je serai de retour ! »

Le tournoi n’est pas fini. À voir absolument samedi après-midi, la finale du double féminin entre le duo canadien de Rebecca Marino et Leylah Fernandez contre celui de Marcela Zacarias et Chieh-Yu Hsu. Les demi-finales féminines seront spectaculaires avec trois Canadiennes toujours en lice. Carson Branstine affrontera d’abord la Suissesse Susan Bandecchi suivi du duel Fernandez-Abanda. Chez les hommes, l’Australien Jason Kubler affrontera Joano Menezez, le tombeur de Peter Polansky. Darian King aura un duel contre le Français Enzo Couacaud dans l’autre demi-finale.