Serena Williams a été sanctionné par l’arbitre de la finale féminine du US Open, samedi, ce qui n’a pas plu à l’ancienne numéro un mondial.

Accrochage avec Serena Williams : l'ITF défend l'arbitre

La Fédération internationale de tennis (ITF) a défendu l’arbitre Carlos Ramos, qui a sanctionné l’Américaine Serena Williams trois fois pendant la finale des Internationaux des États-Unis, indiquant que ses décisions « sont conformes aux règles ».

Williams a été sanctionnée pour avoir obtenu de l’aide de son entraîneur, pour avoir brisé sa raquette, ce qui lui a coûté un point, ainsi que pour avoir traité Ramos de voleur, ce qui lui a coûté un jeu.

Dimanche, l’arbitre en chef du tournoi l’a mise à l’amende pour 10 000 $ US pour avoir agressé verbalement l’arbitre, 4000 $ pour avoir été avertie à la suite des signaux reçus de son entraîneur, ainsi que 3000 $ pour avoir brisé sa raquette.

L’ITF a déclaré par communiqué que les sanctions imposées par Ramos ont été « confirmées par la direction des Internationaux des États-Unis, qui a décidé d’imposer des amendes à Serena Williams pour les trois fautes ».

L’organisme a ajouté que « Ramos a rempli ses fonctions conformément aux règles en vigueur, en agissant en tout temps avec professionnalisme et intégrité ».