Phillippe Aumont a été un lanceur dominant dans la Ligue Can-Am cette saison avec les Champions d’Ottawa. Dans quelques semaines, il s’envolera vers le Pérou pour défendre les couleurs de l’équipe nationale canadienne aux Jeux Panaméricains.

Aumont aux Jeux Panaméricains

Phillippe Aumont a croqué dans l’or une première fois aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto. Il aura l’occasion de répéter l’expérience dans quelques semaines au Pérou.

En santé et pleine possession de ses moyens dans la Ligue Can-Am cette saison, le droitier de 6’7’’ a été retenu par l’équipe nationale du Canada pour défendre son titre à Lima dans une compétition qui se déroulera du 29 juillet au 4 août prochain.

« Porter l’uniforme du Canada, c’est ma plus grande fierté. Notre équipe forme une grande famille. Il n’y a pas de noms dans le dos. Nous jouons pour la feuille d’érable sur la poitrine. Je n’ai jamais été au Pérou. J’ai hâte de vivre une nouvelle expérience », a dit celui qui prendra le chemin de la Floride le 22 juillet afin de participer à un camp préparatoire avec le reste de l’équipe nationale.

Son absence va créer un trou dans la rotation des partants des Champions d’Ottawa. Au mieux, il va rater deux départs. Au pire, ce sera trois.

« Ce côté-là me fait quelque chose. J’ai des responsabilités avec mon double rôle de joueur-entraîneur. Je suis le porte-parole de Sébastien [Boucher] dans le vestiaire. C’est un rôle que je tiens à cœur. Les Champions ont une excellente organisation. Je m’amuse ici et je veux aider l’équipe à gagner des matches. »

Sur la butte, Aumont connaît un excellent début de saison avec sa fiche de 4-2 et une moyenne de points mérités à 2,01. 

Il n’a jamais été aussi précis de sa carrière. 

Après 44 manches, il n’a alloué que quatre buts sur balles et il a retiré 55 frappeurs au bâton. 

Rendu à 30 ans, le Gatinois pense qu’il n’a jamais mieux maîtrisé son art.

« Les lanceurs deviennent meilleurs avec le temps. Je suis dans mon élément ici. Je suis chez moi. J’adore lancer près de la maison. Je suis un entraîneur et je veux être un exemple pour les plus jeunes lanceurs de l’équipe. Je n’ai pas le choix d’appliquer les conseils que je leur rappelle constamment. J’ai accumulé du bagage dans ma carrière. J’aurais aimé avoir la maturité que j’ai aujourd’hui quand j’avais 22 ans... »

Phillippe Aumont devient fébrile chaque fois qu’il parle de ses aventures internationales. 

Aux Jeux de 2015, il avait lancé un match sans point pendant huit manches dans une victoire en demi-finale contre le Porto Rico. 

Avec les Champions, il a connu un match sans point, ni coup sûr contre la République dominicaine en 2017 et un autre match sans point et un seul coup sûr contre Cuba récemment.

« Les matches internationaux m’allument. Ça me procure un surplus d’énergie que j’utilise à mon avantage. Gagner la médaille d’or en 2015 a été un fait saillant, mais je vais toujours me souvenir de mon plus grand moment. Nous étions en huitième manche. Porto Rico avait les buts remplis avec deux retraits. Le gérant Ernie Whitt était venu me voir pour savoir ce que je voulais faire. Sortir sous l’ovation de la foule ou inscrire le dernier retrait. J’ai demandé de rester pour avoir l’ovation après. J’ai retiré le prochain frappeur sur des prises. Ç’a donné une superbe photo qui a été reprise souvent en raison de mon explosion de joie. »

Phillippe Aumont devrait retourner sur la butte jeudi, mais tout va déprendre de la venue de la cigogne. 

Sa copine devait accoucher du premier enfant du couple d’un jour à l’autre. Ce sera une fille.

Gain contre New Jersey

Il n’est pas sorti de l’enclos mardi soir au parc RCGT, mais le releveur Evan Rutchyj a aussi été sélectionné par l’équipe canadienne pour les Jeux Panams. 

Le voltigeur de centre étoile Steve Brown représentera quant à lui la Colombie.

Malgré cinq erreurs défensives mardi, les Champions (16-19) sont parvenus à freiner leur séquence de quatre défaites avec un gain de 8-3 contre les Jackals du New Jersey (18-16). 

Danny Garcia a excellé en lançant sept manches où il n’a cédé qu’un point. 

L’attaque a été menée par les circuits de trois points de Vinny Guglietti et de deux points de Brian Portelli. 

La série se poursuit mercredi soir à Ottawa.