Philippe Aumont

Aumont à Détroit

Phillippe Aumont de retour dans les ligues majeures en 2018? «J’y crois», répond Éric Gagné.

L’ancien récipiendaire du trophée Cy-Young vit en Arizona. Il vient d’héberger, pendant environ six semaines, le lanceur gatinois.

Au terme de ce stage, Gagné et l’agent Jethro Supré ont organisé une séance de «speed dating», version baseball, pour leur protégé.

Toutes les équipes des ligues majeures ont été conviées à un match simulé durant lequel Aumont devait effectuer une trentaine de lancers.

Dix-huit d’entre-elles ont envoyé un dépisteur.

Au terme de cette journée, qui s’est fort bien déroulée, Aumont a reçu quelques offres.

La suite est connue depuis lundi matin. Il a choisi de se joindre à l’organisation des Tigers de Détroit.

Ces derniers ont racheté le contrat qui liait Aumont aux Champions d’Ottawa dans la Ligue Can-Am.

«On voulait s’arranger pour lui dénicher un poste quelque part très rapidement. Les Winter Meetings débutent bientôt et, comme d’habitude, il y aura beaucoup de mouvement de personnel. Par la suite, plus on s’approchera des camps d’entraînement et plus les postes disponibles seront rares», explique Gagné.

«Quelques équipes s’intéressaient à Phil, mais les Tigers se sont montrés particulièrement intéressés. Je connais bien leur directeur général et je connais aussi leur nouveau gérant. Il devrait y avoir des opportunités, cette saison pour un gars comme Phil à Détroit.»

Aumont fêtera ses 29 ans le mois prochain. 

Il se présentera au camp d’entraînement de sa nouvelle formation, plus tard cet hiver, avec la ferme intention de se tailler une place avec le grand club.

Il pourrait cependant avoir à débuter la saison avec leur club affilié au niveau AAA, les Mud Hens de Toledo.

«Les majeures, j’y crois, mais il ne faut pas trop penser à ça. Phil doit y aller un lancer à la fois. Une journée à la fois. Sincèrement, ses chances de remonter sont bonnes. Des attentes, il y en aura tout le temps. Si on se concentre sur les choses qu’on peut contrôler, tout va bien aller», dit Gagné.

Adieu, champions

Aumont et Gagné se sont liés d’amitié il y a quelques années, déjà.

Celui qu’on surnommait «Game Over» a donné un coup de pouce à son jeune ami, lorsque ce dernier a voulu effectuer un retour au jeu avec les Champions l’an dernier.

Aumont a passé 115 manches et deux tiers sur la butte, dans la Can-Am, en 2017. Il a conservé une fiche de 5-8 et une moyenne de points mérités de 4,51.

On se souviendra surtout de son match sans point ni coup sûr lancé à la fin du mois de juin, au parc RCGT, contre l’équipe nationale de la République dominicaine.

Le gérant des Champions, Hal Lanier, aura deux postes très importants à combler dans les prochaines semaines. En plus d’être son partant numéro un, Aumont donnait également un fier coup de pouce à titre d’instructeur des lanceurs.

Il est devenu le troisième joueur des Champions à obtenir l’appel du baseball affilié, après le partant Wilmer Font et le releveur Josh Blanco.