Félix Auger-Aliassime, passé par les qualifications et 57e mondial, a battu au troisième tour le Polonais Hubert Hurkacz (54e) en deux sets 7-6 (7/5), 6-4.

Auger-Aliassime assuré du top 50

MIAMI — Le Québécois Félix Auger-Aliassime s’est qualifié dimanche à 18 ans pour les huitièmes de finale du Masters 1000 de Miami.

Auger-Aliassime, passé par les qualifications et 57e mondial, a battu au troisième tour le Polonais Hubert Hurkacz (54e) en deux sets 7-6 (7/5), 6-4.

Grâce à cette victoire, il est assuré de rentrer pour la première fois de sa carrière dans le top 50 mondial à l’issue du rendez-vous de Miami.

Il sera opposé au prochain tour au Géorgien Nikoloz Basilashvili (19e), vainqueur plus tôt du Néerlandais Robin Haase (7-6 (7/3), 6-3).

Auger-Aliassime avait débuté l’année à la 108e place mondiale et a disputé sa première finale sur le circuit ATP à Rio, où il s’était incliné face au Serbe Laslo Djere.

Il avait atteint le troisième tour du Masters 1000 d’Indian Wells.

«FAA», entraîné par le Français Frédéric Fontang, est issu, comme la nouvelle sensation du tennis féminin Bianca Andreescu sacrée dimanche dernier à Indian Wells, du centre d’entraînement national de Montréal.

Shapovalov

De son côté, Denis Shapovalov et son partenaire indien Rohan Bopanna ont accédé aux quarts de finale du double masculin au Masters de tennis de Miami, dimanche.

Shapovalov, de Richmond Hill, en Ontario, et Bopanna ont aisément disposé du Croate Nikola Mektic et de l’Espagnol Marcel Granollers 6-1, 6-2 en seulement 51 minutes.

Ils affronteront maintenant le duo vainqueur du match entre les Américains Bob et Mike Bryan, troisièmes têtes de série, ainsi que le Chilien Nicolas Jarry et le Croate Franko Skugor.

Raonic défait

Milos Raonic s’est incliné en deux manches de 6-4, 6-4 contre le Britannique Kyle Edmund, dimanche après-midi, au troisième tour de l’Omnium de Miami.

Raonic, la 12e tête de série du tournoi, a été brisé tard en deuxième manche et Edmund (no 19) a servi pour sceller l’issue de sa victoire.

Raonic, de Thornhill, en Ontario, a eu besoin de traitements au dos en début de deuxième manche et par la suite, ses mouvements ont semblé difficiles à quelques occasions.  Avec La Presse canadienne et AP