Mark Borowiecki a eu besoin d’aide pour quitter la patinoire après avoir encaissé une mise en échec sournoise de Brendan Smith en fin de troisième période.

Attaque léthargique

NEW YORK — Les Sénateurs d’Ottawa sont officiellement en léthargie, l’acquisition de Matt Duchene n’ayant pas eu l’effet désiré jusqu’à maintenant.

Ils ont encaissé une troisième défaite d’affilée pour la première fois de la saison dimanche soir au Madison Square Garden de New York, un endroit qu’ils affectionnaient particulièrement par les années passées, mais où ils ont été blanchis 3-0 par les Rangers et leur gardien Henrik Lundqvist.

Ce dernier n’a eu qu’à effectuer 20 arrêts pour signer son 63e jeu blanc en carrière, seulement son deuxième contre Ottawa, lors de cette sixième victoire de suite sur Broadway pour la troupe d’Alain Vigneault (10-9-2), tandis qu’Ottawa (8-5-6) encaissait un premier revers à l’étranger cette saison (4-1-1).

Les Sénateurs tiraient de l’arrière 2-0 et auraient eu une chance de revenir dans le match lorsque Brendan Smith a écopé d’une majeure pour obstruction et d’une inconduite de partie alors qu’il a frappé Mark Borowiecki assez sournoisement, ce dernier tombant lourdement et perdant connaissance quand sa tête a donné contre la bande. Il a eu besoin d’aide pour retourner au vestiaire et il a subi une commotion cérébrale.

L’attaque à cinq des visiteurs n’a cependant rien fait qui vaille pendant toute la fin de semaine, étant blanchie lors de ses huit occasions de se déployer (cinq samedi dans le revers de 3-2 en prolongation contre les Coyotes de l’Arizona et trois contre les Rangers). Elle est zéro en 11 lors de cette séquence de trois revers de suite.

« On avait besoin d’un but sur un jeu de puissance, soit au début du match pour avoir quelque chose de positif, ou à la fin. Les gars voulaient vraiment compter lors de ce cinq minutes parce qu’ils étaient peinés pour “Boro”. C’est un des coups les plus dangereux au hockey, il n’avait pas la rondelle. C’est décevant de ne pas avoir compté là-dessus, pour l’équipe et pour Mark », a commenté Boucher après la rencontre.

Kevin Hayes a réussi l’unique but des 40 premières minutes de jeu, lançant les Rangers en avant avec un tir des poignets précis dans la lucarne alors qu’il a été laissé à découvert au milieu du cercle des mises au jeu par Mark Borowiecki et Mike Hoffman. Michael Grabner a doublé cette avance avec un tir dévié en début de troisième tiers, alors que Mika Zibanejad a complété dans un filet désert.

« C’est un match difficile pour nous. Ils ont joué un fort match défensif et ont embouteillé notre offensive. Nous avons de très bons joueurs offensifs et je pense qu’ils ont bien joué en unité de cinq joueurs pour nous empêcher de bâtir du momentum, analysait le gardien Craig Anderson après avoir alloué deux buts sur 26 tirs. Leurs buts ont été comptés grâce à des tirs où il y avait de la circulation devant mon but, c’est ce que nous allons devoir faire nous aussi. Mais je ne suis pas inquiet, notre attaque fonctionne bien cette saison et les buts vont venir. »

Duchene a été blanchi pour un cinquième match de suite depuis son acquisition du Colorado il y a deux semaines, et Boucher l’a fait jouer avec à peu près tout le monde pour essayer de le faire débloquer alors que ça ne fonctionne visiblement pas avec Bobby Ryan.

« Ce n’était pas un de nos meilleurs matches. Après nos deux jeux de puissance en première, nous n’avons pas trouvé notre groove, on ne pouvait pas trouver le moyen de soutenir la pression qu’on créait. Ça ne va pas comme on le veut, surtout en avantage numérique, on va tenter de trouver un moyen de régler ça et sortir de cette léthargie. C’est le genre de chose qui va arriver au fil d’une longue saison. On ne se sent pas à notre mieux et il faut trouver d’autres solutions d’ici à notre prochain match, mercredi à Washington », a dit le capitaine Erik Karlsson.

Les Sénateurs vont bénéficier d’une journée de congé à New York lundi avant de prendre le chemin de la capitale américaine mardi en vue de leur match du lendemain contre les Capitals, deuxième rencontre de ce voyage de trois qui se terminera vendredi à Columbus.

LES RANGERS ONT BLOQUÉ 27 LANCERS

Les Sénateurs n’ont mis Henrik Lundqvist à l’épreuve que 20 fois dimanche soir, mais il faut noter que devant lui, les Rangers en ont aussi bloqué 27. Ajoutez à cela les 13 autres lancers des visiteurs qui ont raté le filet complètement, incluant un poteau de Mike Hoffman – un autre – et vous avez un match où Ottawa a quand même obtenu 60 tentatives de tir.

Hoffman, qui en a obtenu cinq, ne pouvait que secouer la tête après le revers de 3-0 des siens.

« Nous avons eu plusieurs bonnes chances en première période, incluant moi, j’ai eu deux excellentes chances, mais leur gardien les a gardés dans le match, puis quand ils ont marqué en deuxième, on a commencé à paniquer un peu. C’était un de ces soirs. C’est la nature humaine d’être frustrés quand on ne gagne pas et qu’on ne produit pas beaucoup d’attaque, mais nous avons un autre match bientôt et on va avoir la chance de se racheter », a souligné Hoffman.

Au-delà de leurs problèmes à compter des buts, eux qui n’en ont eu que trois lors de leur série de trois revers de suite, les Sénateurs s’inquiétaient pour Mark Borowiecki, sonné lors de sa collision avec Brendan Smith en troisième période. « Tu ne veux jamais voir un coéquipier être blessé comme ça, surtout lors d’une telle collision. Je ne peux pas commenter la légalité du coup, mais quand tu vois ton coéquipier étendu sur la glace, ça te tourne l’estomac et nous sommes juste heureux qu’il ait pu se relever par lui-même », a souligné le défenseur Dion Phaneuf.

Le pilote des Rangers Alain Vigneault trouvait que cette punition majeure écoulée par son club avait été « un facteur important, il n’y a pas de doute. “Hank” (Henrik Lundqvist) a eu une couple de gros arrêts à faire et il les a réalisés... Le coup (de Smith) me semblait être un accident en regardant la reprise.

>> Sommaire du match