La Ville de Calgary et Calgary Sports and Entertainment ont conclu une entente afin de se partager équitablement les coûts d’un centre d’événements estimé à 550 millions $ pour remplacer le Saddledome, qui est âgé de 36 ans.

Amphithéâtre des Flames: le conseil municipal de Calgary discutera d’un nouvel emplacement

CALGARY — Le conseil municipal de Calgary discutera mardi de la possibilité d’offrir un nouveau domicile aux Flames.

La Ville et le propriétaire des Flames, Calgary Sports and Entertainment, ont conclu une entente afin de se partager équitablement les coûts d’un centre d’événements estimé à 550 millions $ pour remplacer le Saddledome, qui est âgé de 36 ans.

Les conseillers municipaux pourront approuver l’entente, la refuser ou encore demander plus de temps pour effectuer une analyse et une consultation.

Le maire Naheed Nenshi a déjà indiqué qu’il voterait en faveur du projet, qu’il qualifie de «bonne entente pour Calgary».

Si l’accord est approuvé, il pourrait y avoir une première pelletée de terre en 2021.

Dans l’accord dévoilé la semaine dernière, la Ville a mentionné que les contribuables de Calgary obtiendraient 400,3 millions $ en redevances pour une entente de 35 ans avec les Flames.

Les négociations entre la Ville et les Flames ont été rompues en 2017 lorsque le président de Calgary Sports and Entertainment, Ken King, a qualifié les discussions de «spectaculairement improductives».

Vers la fin de 2018, la ville a repris les discussions avec ce groupe, qui détient également les Hitmen de la Ligue de l’Ouest, les Stampeders de la Ligue canadienne de football et les Roughnecks de la NLL.

Avant la rupture des pourparlers, le groupe de King avait proposé d’investir 275 millions $ dans un aréna coûtant 500 millions $ et avait déclaré que la ville devrait mobiliser les 225 millions $ restants au moyen d’une taxe de revitalisation communautaire (TRC). Une TRC permet à la Ville de détourner les taxes foncières des nouveaux projets qui seraient théoriquement générées par un nouvel aréna et qui les paieraient.

La Ville avait proposé de diviser en trois parties le coût d’un aréna de 555 millions $, la ville et les Flames payant chacun 185 millions $ et le dernier tiers provenant d’une surtaxe sur les billets.