Eleider Alvarez reçoit sa ceinture de champion des mi-lourds de la WBO.

Alvarez affrontera Kovalev en février

MONTRÉAL — Eleider Alvarez avait plusieurs raisons de sourire aux bureaux de Groupe Yvon Michel (GYM), lundi.

Car en plus d’y recevoir officiellement sa ceinture de champion des mi-lourds de la World Boxing Organization (WBO) des mains de son représentant, Gerry Bolen, Alvarez a confirmé qu’il disputerait la revanche promise à Sergey Kovalev le 2 février, fort probablement à Frisco, au Texas.

« Ça représente tous les efforts, tous les sacrifices que j’ai faits au cours des dernières années », a souligné Alvarez au moment de prendre possession de la ceinture.

Lors de son prochain combat, qui serait présenté au complexe d’entraînement des Cowboys de Dallas, à Frisco, au Texas, Alvarez (24-0, 12 K.-O.) aura alors l’occasion de faire ravaler ses paroles au Russe, qui a déclaré peu de temps après sa défaite du 4 août dernier qu’il s’agissait d’un « accident de parcours ».

« J’ai trouvé que c’était un grand manque de respect à mon endroit, qu’il ne me donnait pas le mérite qui me revenait, a souligné le champion. Ça ne fera que me motiver davantage. »

Kovalev (32-3-1, 28 K.-O.) devra être prêt pour ce deuxième affrontement, car Alvarez et son entraîneur, Marc Ramsay, ont promis que le Colombien d’origine serait encore mieux préparé.

« Alvarez a eu la meilleure préparation de sa carrière pour son combat face à Kovalev, mais ça ne veut pas dire qu’il a atteint sa capacité maximale, a expliqué Ramsay. Il reste encore de la place et je vais m’assurer qu’on atteigne un niveau supérieur. On doit le faire : nous sommes conscients que Kovalev sera plus motivé et mieux préparé pour ce combat. On a besoin d’un Alvarez 2.0 : encore plus fort, plus gros, plus rapide. »

Comme pour le premier combat, Alvarez tiendra son camp d’entraînement en Colombie.

Cette défense de titre face à Kovalev ne constituera pas une défense obligatoire pour Alvarez, a fait savoir Yvon Michel. La WBO donne 12 mois à ses champions pour livrer une défense obligatoire. Le président de GYM saura à la fin octobre, lors du congrès annuel de l’organisme, si le compteur tourne depuis sa victoire du 4 août ou s’il se mettra en branle à compter du 2 février 2019.

Michel a également parlé de l’intérêt que suscite son poulain auprès des réseaux DAZN et ESPN+, qui souhaitent tous deux s’engager avec Alvarez pour plusieurs combats. « Il faudra analyser tout ça, a dit Michel. Un réseau offre plus d’argent, mais moins de combats et l’autre, le contraire. Faudra voir quelle direction nous voulons prendre. D’un côté ou de l’autre, ça représente beaucoup d’argent et assure Eleider d’être très actif. »

Une chose est certaine : le prochain combat d’Alvarez aura lieu au Québec. « Autant DAZN qu’ESPN+ se sont montrés ouverts à venir faire le combat d’Alvarez ici », a noté le promoteur.

Beterbiev en décembre

Par ailleurs, Michel a également dévoilé qu’Artur Beterbiev, le champion de l’International Boxing Federation (IBF) des mi-lourds, défendra de nouveau sa ceinture en décembre, face à Joe Smith fils.

Beterbiev (13-0, 13 K.-O.) vient de défendre ce titre face au Britannique Callum Johnson, le 6 octobre. L’affrontement face à Smith (24-2, 20 K.-O.) aurait lieu le 15 ou le 22 décembre, au Madison Square Garden ou à Atlantic City.

« C’est pratiquement assuré qu’Artur se battra contre Joe Smith. Ce qui est moins certain, c’est à quelle date, a raconté Michel. Mais une chose est sûre, ce prochain combat aura lieu en 2018. »

Ce combat serait disputé sur les ondes de DAZN, le service de diffusion d’événements sportifs en continu, qui tente de mettre sous contrat Saul « Canelo » Alvarez, joueur autonome depuis le retrait de HBO du monde de la boxe.