Le triathlonien gatinois Alexis Lepage a gagné sa première course internationale, dimanche, à Santiago, au Chili.

Alexis Lepage gagne au Chili

Sa saison qui avait pris la forme d’un gros point d’interrogation durant l’été s’est terminée en point d’exclamation, dimanche, au Chili. Alexis Lepage a gagné son premier triathlon international en carrière.

L’athlète gatinois a été le plus rapide à la Coupe continentale de Santiago, franchissant le fil d’arrivée les deux bras levés vers le ciel. Tout ça alors que son corps commence à montrer des signes de fatigue.

«Ma forme physique n’était pas incroyable. Ça fait quatre week-ends de suite que je fais des courses. Mais j’ai quand même connu une bonne journée», se réjouissait Lepage au bout du fil.

«C’était mon objectif cette année de gagner une course. Je suis content que ça se produise lors de la dernière épreuve de la saison.»

Lepage a connu ses meilleurs moments de 2018 dans le dernier mois. Il a terminé parmi les 15 premiers à deux étapes de la Coupe du monde à Sarasota (12e position) puis à Salinas (14e place). Et il y a eu ces deux visites sur le podium sur le circuit de la Coupe continentale.

«Je ne peux pas demander mieux après une saison de misère. J’ai pu renaître dans les quatre dernières semaines.»

Ça tombe bien aussi puisque le processus de qualification olympique est déjà enclenché en vue des Jeux de 2020, à Tokyo.

«Les points en Coupe du monde me placent maintenant troisième Canadien sur la liste olympique. J’ai fini devant les deux autres Canadiens à Sarasota. C’est bon pour la confiance.»

Lepage, 24 ans, a été victime de malchance dès le printemps. Il avait terminé 13e aux Jeux du Commonwealth après avoir foncé dans une clôture de sécurité dans un virage serré en vélo.

Son pied gauche avait été blessé sur la séquence. Un bobo qui l’a ennuyé pendant un bout de temps.

«Ensuite, j’ai été malade au Maroc après avoir mangé quelque chose là-bas. Il y a eu les championnats canadiens qui ont été annulés à Kelowna en raison des feux de forêt. Puis j’ai eu une crevaison au Triathlon de Montréal.»

Ça, ce sont tous des trucs qui ont miné son moral.

Mais l’or de Santiago vient de tout changer.

«Ce dont je suis le plus fier, c’est de cette constance dont j’ai fait preuve dans le dernier mois», a-t-il rappelé.

Alexis Lepage reviendra au pays dans les prochaines semaines. Avant de remiser ses espadrilles pour un repos mérité de quelques semaines, il participera aux championnats canadiens de cross-country à Kingston.

On le verra défendre les couleurs du Rouge et Or de l’université Laval où il étudie en administration des affaires.