La haute commissaire britannique au Canada, Susan Jane le Jeune d’Allegeershecque, la ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport, Lisa MacLeod, le président des Aces, Eric Perez, et le président de la RFL, Simon Johnson, étaient tous présents lundi pour le dévoilement officiel du nouveau club de rugby d’Ottawa.
La haute commissaire britannique au Canada, Susan Jane le Jeune d’Allegeershecque, la ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport, Lisa MacLeod, le président des Aces, Eric Perez, et le président de la RFL, Simon Johnson, étaient tous présents lundi pour le dévoilement officiel du nouveau club de rugby d’Ottawa.

Les Aces, nouveau club de rugby d'Ottawa

Eric Perez ne craint pas les défis. La compétition ne lui fait pas peur, non plus.

L’homme d’affaires torontois était de passage à Ottawa, lundi matin, pour dévoiler le nom et les couleurs du nouveau club de rugby professionnel qu’il préside.

Les Aces — on a choisi une marque de commerce unilingue anglophone — porteront des uniformes rouges et noirs, lorsqu’ils feront leurs débuts dans la Rugby Football League (RFL) en 2021.

« La définition même d’un as, c’est un individu qui domine son sport. C’est l’athlète numéro un. En cette Journée du Commonwealth, j’aimerais rendre hommage à Billy Bishop, un as aviateur qui est originaire de l’Ontario, et qui fait parfaitement le lien entre le Canada et le Royaume-Uni. Les Aces, c’est juste un nom cool. C’était un critère important, pour nous », a-t-il expliqué.

À LIRE AUSSI: Le rugby professionnel débarque à Ottawa

Les Aces commenceront au bas de l’échelle, dans la League 1, un circuit de troisième division qui compte des équipes en France ainsi qu’en Grande-Bretagne.

La compétition sera peut-être plus forte, pour eux, à la maison.

En 2021, pas moins de cinq équipes sportives pourraient se partager les installations de la Place TD.

Le Rouge et Noir et les 67’s y sont installées depuis 2014. L’Atletico de la Première ligue canadienne de soccer et les BlackJacks de la Ligue canadienne élite de basket-ball les rejoindront ce printemps.

« Pour moi, ces équipes ne sont pas des rivales, affirme M. Perez. Nous allons tous essayer de travailler, ensemble, pour développer l’intérêt et la fierté, sur la scène sportive d’Ottawa. Nous voulons juste contribuer à cet effort. Le succès des autres équipes rejaillira sur nous. »

« La marée montante fait avancer tous les bateaux. »

La nouvelle équipe de rugby d’Ottawa, les Aces, ont dévoilé leur logo et leurs couleurs lundi.

La confiance de M. Perez s’appuie sur deux grands principes.

La RFL existe depuis 125 ans. La plupart des clubs fondateurs existent toujours, aujourd’hui.

« Il s’agit d’une ligue sportive majeure », argue-t-il.

Cette ligue centenaire compte déjà, en ses rangs, une formation canadienne.

Le Wolfpack de Toronto a fait ses débuts en League 1, en 2017. Il a été promu à deux reprises, déjà. Il évolue cette saison en première division.

« Le Wolfpack nous a fourni quelques critères qui nous permettront d’évaluer le succès des Aces », a expliqué le président de la RFL, Simon Johnson, lundi.

Le club torontois parvient à régulièrement à remplir les gradins du Lamport Stadium, un établissement multifonctionnel comptant 9600 sièges.

« Ce club est en santé, souligne M. Johnson. Ce serait bien que le club d’Ottawa puisse attirer autant de gens à ses matches locaux. »

« Notre deuxième club canadien apportera une visibilité accrue à notre sport. Il nous permettra d’aller chercher de nouveaux partenaires commerciaux, ce qui serait fort intéressant. Et si ça favorise le développement de jeunes joueurs dans différentes régions... »

Les Aces devraient embaucher leur premier entraîneur-chef d’ici « cinq ou six » semaines.

La fenêtre permettant l’embauche de joueurs s’ouvrira en juin.

Tous les clubs de la RFL ont un plafond salarial de 1,8 million de Livres britanniques.

Les équipes qui évoluent en League 1 disputent une vingtaine de matches par année.

Une nouvelle version de la « Bataille de l’Ontario » pourrait voir le jour en 2021. Les dirigeants des Aces et du Wolpack tenteront de mettre sur pied un championnat canadien.