Auteur de 205 points en 133 matches de saison régulière avec les Olympiques de Gatineau, Vitalii Abramov fait l’envie de quelques équipes de la LHJMQ, dont le Titan d’Acadie-Bathurst.

Abramov sur toutes les lèvres

Blessé ou non avant le match contre l’Armada de Blainville-Boisbriand samedi dernier, Vitalii Abramov a fait parler de lui à travers la LHJMQ ce week-end.

D’abord, le directeur des opérations hockey des Olympiques de Gatineau, Alain Sear, a fait le point sur la mystérieuse blessure subie par l’attaquant russe de 19 ans.

« Il s’est cogné la tête en jouant au soccer dans son réchauffement d’avant-match. Il a eu deux points de suture. Il n’a pas subi de commotion cérébrale. C’était un accident. Il n’était pas sur le point d’être échangé », a-t-il dit lundi.

Dimanche, l’entraîneur-chef Éric Landry avait pourtant indiqué que la blessure ne découlait pas d’un exercice de soccer et que la blessure n’était pas à la tête...

Toujours est-il que le retour au jeu d’Abramov dimanche devant les dirigeants des Tigres de Victoriaville a fait passer les rumeurs d’une transaction à un autre niveau. Les Tigres sont une des équipes intéressées à mettre la main sur l’espoir des Blue Jackets de Columbus.

Le directeur général Kevin Cloutier a cependant indiqué que sa présence à Drummondville n’était pas associée à la visite d’Abramov.

« Je fais le tour de toutes les équipes. Je n’ai pas besoin de voir jouer le meilleur compteur de l’année dernière pour me faire une idée de lui. Je n’étais pas là pour lui. Et même si Abramov est un joueur intéressant, ce n’est pas un dossier pressant pour nous. Nous attendons des nouvelles du joueur européen que nous avons repêché l’été dernier. Tant que nous ne saurons pas à 100 % si Matvei Zaseda débarquera chez nous, rien ne va presser. »

Pendant que les Olympiques soupèsent le pour et le contre d’échanger le joueur le meilleur joueur du circuit Courteau afin d’accélérer leur reconstruction, il y a au moins une équipe qui sort du lot parmi les favorites pour sortir Abramov de l’Outaouais.

Le Titan en avance

Prochain visiteur au centre Robert-Guertin mercredi, le Titan d’Acadie-Bathurst a ouvertement démontré son intérêt pour acquérir Abramov. D’ailleurs, il n’a toujours pas de joueur européen dans son club. 

« Notre direction est claire. Nous voulons gagner la coupe cette année et c’est avec un gars comme Abramov que nous allons y arriver. Nous connaissons les options qu’il y a dans la ligue chez les joueurs européens. Il faut juste s’entendre sur un prix. Par contre, plus le temps passe, plus mon prix baisse », a lancé le directeur général Sylvain Couturier.

Ce dernier a poussé la note un peu plus loin pour démontrer le sérieux de ses démarches. « Nous détenons le premier choix des Islanders de Charlottetown. Ce choix semble intéresser plusieurs équipes. Pour avoir ce que nous voulons, ce choix est sur la table. Nous sommes conscients qu’il faut donner quelque chose pour recevoir quelque chose. Pour Abramov, ce premier choix serait utilisé. »

Attention cependant. Avant de s’entendre avec les Olympiques, il va attendre de voir ce qu’il adviendra de son attaquant Vladimir Kuznetsov. Ce dernier est sous contrat avec une équipe de la KHL, mais voudrait revenir dans la LHJMQ. Kuznetsov a récolté 68 points en 68 matches la saison dernière. Il a 19 ans. « Nous allons nous donner une autre semaine pour voir s’il va arriver avec l’autre Européen (Ivan Michal) que nous avons repêché cet été. Si ça ne fonctionne pas, nous allons activer les discussions, mais ça fait deux semaines que nous parlons aux Olympiques. »

Ne cherchez pas Sylvain Couturier dans la loge d’Alain Sear mercredi pendant la visite du Titan. Il est à Philadelphie où son fils Sean connaît un bon début de saison avec deux anciens de la LHJMQ sur ses ailes : Claude Giroux et Jakub Voracek. Oh, il a également rencontré Mark Gandler là-bas en fin de semaine. Ce dernier est l’agent de Vitalii Abramov... Un plus un ?

Seul le Titan semble prêt à magasiner

Malgré l’encourageant début de saison des Olympiques de Gatineau sur la glace, le directeur des opérations hockey du club a déjà fait savoir au Droit la semaine dernière qu’il ne se laissera pas distraire par ce bon départ.

« Nous avons un plan en place et nous allons l’appliquer. Notre objectif est de bâtir une équipe championne à partir du repêchage. Nous voulons regarnir notre banque de choix. C’est notre priorité », avait-il dit.

Aujourd’hui, les Olympiques (4-2-2) dominent la LHJMQ autant en avantage qu’en désavantage numérique et ils ont largement dominé l’Armada de Blainville-Boisbriand (7-1-0) en jouant à cinq contre cinq. Malgré tout, la donne n’a pas changé. Alain Sear veut étudier toutes ses options dans le dossier Abramov. Lundi, il a dit que le choix de première ronde de Charlottetown détenu par le Titan n’avait pas été officiellement mis sur la table. « Si ça avait été fait, le marché serait peut-être conclu. »

Parce qu’ils détiennent le choix des Islanders qui devrait être un des quatre premiers choix du prochain repêchage, le Titan semble mieux outillé que les autres pour négocier un pacte avec les Olympiques. Victoriaville, Québec et une quatrième équipe seraient aussi dans la course au marqueur de 100 points, mais dans une moindre mesure. À Québec, le DG et entraîneur-chef Philippe Boucher n’aurait fait que s’informer de la disponibilité d’Abramov. « Nous avons une recrue européenne (Tomas Dajcar) qui ne peut pas être échangée et Philipp Kurashev que nous aimons bien. Nous sommes engagés envers eux. Nous avons investi dans nos jeunes. Nous connaissons un bon début de saison, mais nous nous relevons à peine d’une reconstruction. Nous voulons être patients. »