La gatinoise Mélodie Collard prendra le chemin de Flushin Meadows jeudi pour participer au volet junior des Internationaux des États-Unis.

À New York, Mélodie Collard devra y croire

Mélodie Collard prendra le chemin de New York avec son entourage, jeudi matin. Elle n’aura pas à se rendre trop loin pour vivre sa deuxième expérience en Grand Chelem.

Déjà, ça s’annonce différent.

Le printemps dernier, à Roland-Garros, l’adolescente gatinoise avait passé par les qualifications.

Au US Open, elle n’aura pas à subir ce stress. Forte de son 45e rang au classement mondial, elle accédera directement au tableau principal. Le tournoi junior féminin, qui regroupera 64 athlètes, prendra son envol samedi.

«J’ai une meilleure idée de ce qui m’attend. Je connais un peu mieux les joueurs que je rencontrerai, là-bas. Je saurai à quoi m’attendre, côté ambiance, même si chaque tournoi du Grand Chelem est différent», commente-t-elle.

Les attentes seront un peu ajustées, aussi.

En France, les entraîneurs refusaient de lui mettre de la pression sur les épaules. On lui avait simplement recommandé de profiter de chaque moment et d’acquérir une solide expérience.

Cette fois, on lui dira qu’elle est capable de rivaliser avec les autres joueuses d’élite.

«Je lui dis qu’elle peut gagner. Mais attention! Nous ne nous attendons pas nécessairement à ce qu’elle remporte le tournoi. Je veux juste qu’elle aborde chaque match en se disant qu’elle est capable de battre les meilleures joueuses au monde», explique l’homme qui la suit depuis ses débuts au tennis, Mathieu Toupin.

«Elle peut gagner, malgré ses limitations physiques», spécifie-t-il.

Collard a passé les mois d’été à composer avec une bien embêtante blessure au poignet gauche. Une blessure qui l’empêche d’utiliser son revers à deux mains aussi souvent qu’elle le souhaiterait.

Elle a passé quelques semaines au repos complet.

Il n’a pas été facile pour elle de reprendre la compétition. Elle a subi la défaite dès le premier tour des Internationaux Junior Banque Nationale de Repentigny, dimanche. Une rivale russe, Daria Frayman, l’a vaincue en trois manches de 6-2, 5-7 et 7-6 (5).

Collard s’est également inclinée au premier tour, en double.

«Mélodie revient de sa blessure. Je ne suis pas gêné de dire qu’à son premier match, en simple, elle s’est fait avoir par son cerveau, explique Mathieu Toupin. Elle n’a pas respecté son plan de match, tant au niveau physique que tactique. Elle s’est quand même battue pendant trois heures contre une fille qui se rapproche d’elle au classement. Elle a simplement cherché à trop en faire, en lien avec sa condition. Elle doit utiliser son slice. Elle ne peut pas frapper plus d’une centaine de revers par jour. Mais je crois en elle. Elle peut gagner avec son slice

«Ça va être une différente game. Je ne suis pas habituée à jouer comme ça, mais j’y travaille depuis le début de l’été», dit l’athlète.

Collard jouera également en double, à New York, avec une athlète chinoise Cody Wong.