À court terme, les employés d'OSEG n’ont rien à craindre. Ils recevront leur plein salaire, comme d’habitude, d’ici au 27 mars.

À la Place TD, tout le monde sera payé... jusqu’au 27 mars

À court terme, les employés d’Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG) n’ont rien à craindre. Ils recevront leur plein salaire, comme d’habitude, d’ici au 27 mars.

Les dirigeants de l’entreprise ont notamment décidé de respecter les contrats des employés contractuels à temps partiel qui travaillent au service de sécurité ainsi qu’aux comptoirs alimentaires, durant les parties des 67’s d’Ottawa à la Place TD.

« Nous avons décidé de verser leur plein salaire à tous les gens qui devaient travailler lors de nos événements publics jusqu’à la fin du mois », confirme un porte-parole de l’organisation, Chris Hofley.

Les 67’s devaient jouer deux matches à domicile, ce week-end. Ces deux parties ont été remises, lorsque la Ligue canadienne de hockey a décidé d’interrompre temporairement ses activités, en raison de la pandémie mondiale de COVID-19.

En temps normal, il resterait un dernier match à jouer à la Place TD. Cette partie devait être disputée vendredi soir prochain.

Aucune décision n’a été prise pour la suite des choses. Les dirigeants d’OSEG n’ont pas encore embauché les employés contractuels dont ils auront besoin lors des événements estivaux, comme les matches de football du Rouge et Noir d’Ottawa.

« Nous allons continuer d’évaluer la situation sur une base hebdomadaire, explique M. Hofley. En ce moment, la plupart de nos employés à temps complet font du télétravail, mais nous essayons de continuer à fonctionner le plus normalement possible. »

La plupart des joueurs des 67’s ont quitté Ottawa, ce week-end. Ils sont rentrés chez eux.