Champions de l’est du Canada, les Sénateurs d’Ottawa vont jouer quatre matches en six jours à la coupe RBC cette semaine.

À la conquête de l’ouest

Les « petits » Sénateurs d’Ottawa ont mis fin à quatre années de domination des Canadians de Carleton Place en leur subtilisant la coupe Bogart dans la Ligue centrale junior A (CCHL) ce printemps.

Ils ont poursuivi leur train d’enfer en enlevant la coupe Fred-Page de manière décisive avec un gain de 10-1 contre les champions du Québec sur leur patinoire le week-end dernier. Ils sont maintenant rendus à la dernière étape, celle où ils se lancent à la conquête de la coupe RBC, l’emblème du championnat canadien de hockey junior A.

La troupe de l’entraîneur franco-ontarien Martin Dagenais est débarquée à Chilliwack, en Colombie-Britannique, jeudi. Elle disposera de peu de temps pour se remettre du décalage horaire de trois heures avant d’entreprendre son tournoi samedi contre les Dukes de Wellington, champions de la Ligue junior A de l’Ontario.

« Plus vite nous pourrons gagner un match, mieux ce sera. Il faut trouver le moyen de participer à la demi-finale. À partir de là, dans un tournoi, tout peut arriver. Une victoire rapide permettrait de calmer tout le monde, car la compétition sera féroce », lance Dagenais.

Cinq équipes participent à la coupe RBC. Bien sûr, l’équipe hôtesse des Chiefs de Chilliwack est de la partie. Les Dukes de Wellington (33-13-8) se sont qualifiés en gagnant plusieurs séries de sept matches dans les éliminatoires.

Les Pistons de Steinbach (48-8-4) représentent les champions du Manitoba et de la Saskatchewan et le Wild de Wenatchee (37-16-5) est champion de la British Columbia Hockey League (BCHL). Ils ont été très dominants en séries éliminatoires. Les Sénateurs (46-9-2) représentent l’Est du Canada.

Du groupe, l’équipe hôtesse semble la plus vulnérable. Après une saison régulière plus difficile que prévu, les Chiefs (26-26-6) ont congédié leur entraîneur-chef cette semaine, plus d’un mois après avoir été éliminés au premier tour des séries de la BCHL.

« Attention ! Ils font partie de la ligue considérée comme la plus forte au pays et ils joueront à la maison devant leurs partisans. Wenatchee doit être favorite à mon avis parce qu’elle a tout gagné dans la BCHL », pense Dagenais.

Les Sénateurs ont déjà participé à la coupe RBC en 2002, mais cette coupe a toujours été difficile d’accès pour les équipes de la région.

Le dernier club de la CCHL à avoir remporté la coupe RBC a été les Lumber Kings de Pembroke de l’entraîneur Sheldon Keefe en 2011. Puis il faut remonter à 1976 avec les Nats de Rockland de l’entraîneur-chef Bryan Murray pour trouver une autre équipe championne de la Ligue centrale...

« Il ne faut pas trop penser à ça. Carleton Place a été finaliste deux fois dans les quatre dernières années et ils ont perdu un match prolongation. Nous avons de la profondeur avec quatre bons trios, un groupe de défenseurs fiable et un excellent gardien. On ne connaît pas trop nos adversaires, alors il faut juste jouer notre meilleur hockey », a raconté Dagenais.

Le tournoi va s’étendre jusqu’au 21 mai. Les Sénateurs vont disputer quatre matches en six jours dans le tournoi à la ronde.