Noel Hoefenmayer a jubilé tout autant que la foule lorsqu’il a marqué le premier de ses deux buts qui a donné une avance de 2-0 aux 67’s d’Ottawa à mi-chemin d’un match qu’ils ont finalement gagné 5-0.

Un blanchissage pour DiPietro

Comme prévu, il y a eu beaucoup moins de buts dans le deuxième match de la série entre les 67’s d’Ottawa et les Wolves de Sudbury dimanche après-midi.

Sans avertissement, un déluge de 13 buts entre les deux meilleures défensives de la Ligue de l’Ontario (LHO) avait mené à un gain de 8-5 des 67’s vendredi. Deux jours plus tard, toujours à la Place TD, il s’est compté seulement cinq buts, mais ils ont tous été enregistrés par la même équipe. Michael DiPietro a ainsi pu inscrire le premier blanchissage de sa carrière en séries éliminatoires en repoussant les 27 tirs des Wolves. Ses coéquipiers l’ont à nouveau appuyé offensivement et les 67’s ont enlevé le deuxième match 5-0 devant une foule survoltée de 7232 spectateurs.

Si Michael DiPietro a perdu son duel des quarts de finale au Championnat mondial junior contre le Finlandais Ukko-Pekka Luukkonen, le gardien des 67’s a pris une avance de 2-0 dans cette série des quarts de finale de la LHO. N’allez cependant pas lui parler de cette bataille devant le filet.

« Je le dis depuis le début. Ce n’est pas un duel entre lui et moi. Deux gardiens ne jouent jamais l’un contre l’autre. C’est Ottawa contre Sudbury. Nous affrontons une équipe, pas un joueur. C’est comme ça que nous approchons chaque match des séries », a lancé la première étoile du match lorsque les médias ont ramené le nom de Luukkonen sur le tapis.

DiPietro a fait quelques arrêts clés pour garder son club dans le coup en début de match et Luukkonen faisait de son mieux pour lui assurer la réplique en effectuant lui aussi quelques larcins, mais les locaux ont pris leur envol quand Noel Hofenmayer a porté la marque à 2-0 à mi-chemin dans la partie en saisissant une passe lobée de Kyle Maksimovich pour s’échapper et déjouer la vedette des Wolves du revers.

« Il s’est compté cinq buts, mais ce match n’a tenu qu’à un seul tir pendant très longtemps. Quand nous avons eu un coussin, la donne a changé. Les Wolves ont dû pousser pour ouvrir le jeu. Le premier but de Lucas Chiodo a été énorme pour nous. Le gros arrêt de Mikey (DiPietro) en début de match aussi. Si nous tirons de l’arrière, c’est nous qui devons ouvrir le jeu. Ce match a été bien plus serré que le pointage peut l’indiquer », a expliqué l’entraîneur-chef des 67’s, André Tourigny.

Auteur d’un tour du chapeau vendredi, Lucas Chiodo a ajouté un quatrième but en deux matches pendant un avantage numérique en fin de première période.

Noel Hoefenmayer a ensuite compté le premier de ses deux buts à la 31e minute de jeu et Austen Keating a fait très mal aux Wolves en portant à la marque à 3-0 dans la dernière minute de la deuxième période.

Hoefenmayer a fourni son deuxième but pendant un avantage numérique au troisième tiers et Tye Felhaber a complété un bel échange avec Kyle Maksimovich pour inscrire, lui aussi, son quatrième but de la série. L’espoir des Stars de Dallas a complété le match avec trois points.

Les 67’s ont maintenant déjoué Ukko-Pekka Luukkonen 10 fois en 97 minutes. Le meneur de la LHO pour les victoires et le pourcentage d’arrêt n’affiche qu’un taux de succès de 79,2 % dans les deux premiers matches, mais les 67’s lui vouent toujours un grand respect.

« Il est encore capable d’en voler une, surtout à Sudbury où la foule est l’une des plus bruyantes de la ligue », a dit le défenseur Hoefenmayer, rendu à cinq buts en six matches des séries.

Pour ce choix des Coyotes de l’Arizona qui n’a pas encore signé son contrat dans la LNH, l’avance de 2-0 était importante avant de se rendre à Sudbury pour les prochains matches mardi et jeudi. Les Wolves ont la troisième meilleure fiche de la LHO à domicile.

« Il fallait se concentrer sur le match d’aujourd’hui, mais nous aurons la chance de prendre l’avance 3-0 là-bas. Ça serait massif pour nous. »

+

LES 67'S REPÊCHENT UN DÉFENSEUR DE PREMIÈRE RONDE

En analysant leur alignement, les 67’s d’Ottawa avaient déterminé qu’ils devaient prioriser l’ajout d’un défenseur de qualité avec leur premier choix du repêchage de la Ligue de l’Ontario samedi.

Ils n’ont pas dévié de ce plan lorsqu’ils ont parlé au 21e et dernier rang de la première ronde de séance de sélection où ils ont choisi Jack Matier.

Natif de Sault-Ste-Marie, le défenseur de 6’2’’ et 174 livres a amassé 10 buts et 22 points en 21 matches au niveau midget AAA mineur cette saison.

« C’est un imposant défenseur droitier, mobile et très bon avec la rondelle. Nous savons que nous allons perdre de bons défenseurs d’ici quelques années et il était important d’ajouter du sang neuf à cette position », a lancé le directeur général James Boyd.

Les 67’s ont ensuite ajouté deux attaquants offensifs avec leurs deux sélections de deuxième ronde. Jack Beck a inscrit 74 points en 73 matches avec les Marlboros de Toronto alors que Brenden Sirizzotti a été le meilleur compteur de sa ligue avec une récolte de 32 buts et 93 points en 36 matches chez les Wildcats de Whitby.

« Voilà deux joueurs très intelligents. Beck peut jouer partout et Sirizzotti est un dynamo sur la glace », a mentionné James Boyd.

Au troisième tour, les 67’s ont pu mettre la main sur son compagnon de trio à Whitby. Thomas Johnston a amassé 70 points en 36 matches en dépit de sa taille de 5’8’’.

« Nos premiers choix à l’attaque ne sont pas des colosses, mais Johnston est plus petit que les autres. Il me fait penser à Kyle Maksimovich chez nous », a expliqué Boyd. 

Toujours en troisième ronde, les 67’s ont tenté un coup en repêchant le défenseur américain Teddy Sawyer et celui-ci a bien réagi en se montrant très honoré d’avoir été repêché par les 67’s sur son compte Twitter.

« Ça nous a fait plaisir de voir ça. Nous avons d’ailleurs pris plusieurs autres joueurs américains par la suite puisque tout le monde semble avoir de l’intérêt à venir jouer à Ottawa avec ce qui se passe ici maintenant ! »

Cinq joueurs locaux ont été sélectionnés par le club, dont Ranvir Gill, du Canadien junior d’Ottawa U18, en quatrième ronde.