Travis Barron

Transactions dans la LHO: des 67’s bien tranquilles

Contrairement aux Olympiques de Gatineau qui ont conclu cinq marchés depuis un mois, les 67’s d’Ottawa se tiennent bien tranquilles dans la Ligue de l’Ontario (LHO) même si les transactions sont autorisées en tout temps jusqu’au 10 janvier prochain.

Dans le circuit Courteau, entre septembre et la pause de Noël, seuls les joueurs de 20 ans et les Européens peuvent changer de camp. Même si la fenêtre est plus grande en Ontario, les 67’s n’ont fait que transiger le gardien Olivier Lafrenière à Owen Sound la semaine dernière et ils ne prévoient pas de coups d’éclat d’ici la date limite du 10 janvier.

Même s’il dirige la formation la plus jeune de la LHO avec 13 joueurs de 17 ans et moins, l’entraîneur-chef et vice-président des opérations hockey André Tourigny signale que ses meilleurs vétérans ne sont pas à vendre et qu’il est très à l’aise avec les 19 joueurs qui peuvent revenir avec l’équipe la saison prochaine.

Les jeunes 67’s ont un dossier de près de ,500 avec 15 victoires, 16 défaites et trois autres revers en prolongation ou fusillade. À la mi-saison (34 matches), ils ont six points d’avance sur l’équipe de neuvième position de la conférence de l’Est, la dernière qui sera exclue des séries. Ils ont aussi sept points de retard sur l’équipe de troisième place. Tout ça en dépit de l’absence de joueurs d’expérience. Les 67’s n’ont que deux joueurs de 20 ans et deux joueurs de 19 ans.

« Nous avons le luxe d’évaluer tous les scénarios. Nous voulons améliorer notre club tout en respectant notre groupe d’âge. Si nous pouvons ajouter de bons joueurs de 16, 17 ou 18 ans, nous allons le faire, mais nous ne cherchons pas de la quantité. Comme nous avons 19 joueurs qui peuvent revenir l’an prochain, sans compter les jeunes espoirs que nous avons repêchés l’an dernier, nous recherchons surtout la qualité. Nous pourrions opter pour le statu quo », a expliqué André Tourigny.

Le capitaine n’est pas sur le marché

Ces joueurs les plus recherchés sur le marché des transactions sont les attaquants Travis Barron et Tye Felhaber. Les deux ont 19 ans. Le premier est capitaine et ne sera probablement pas de retour l’an prochain. Il a été repêché par l’Avalanche du Colorado et l’équipe compte lui offrir un contrat d’ici la fin de la saison.

« Ces deux joueurs ne sont pas sur le marché, mais je ne cacherai pas que nous recevons des appels pour eux. Il ne faut jamais dire jamais. Si les offres sont incroyables, nous serions fous de refuser, mais ce sont deux joueurs que nous voulons garder pour encadrer nos jeunes. »

Chose certaine, contrairement aux Olympiques, les 67’s n’échangeront pas des valeurs sûres uniquement pour des choix au repêchage. Si les Olympiques avaient grandement besoin de ces choix, les 67’s eux, ont les mains pleines.

« Nous avons des tonnes de choix pour les quatre prochains repêchages. Notre mandat est d’avoir une équipe compétitive chaque année. Avec les choix que nous avons en banque, nous devrions être compétitifs. Nous aimons nos jeunes joueurs. Nous allons commencer à avoir une très bonne équipe dès la saison prochaine. Nous avons une place pour un joueur de 20 ans, mais le dossier n’est pas prioritaire puisque nous ne voulons pas nuire au développement de nos jeunes joueurs », a conclu Tourigny.