Quinn Yule est entré en collision avec le gardien Zachary Roy des Bulldogs de Hamilton quand son propre défenseur a fait trébucher l’attaquant des 67’s d’Ottawa en première période. Les 67’s ont malmené les Bulldogs dans une victoire de 8-1 à la Place TD.

Saison record à la portée des 67’s

Et si nous étions en train d’assister à la meilleure saison de l’histoire des 67’s d’Ottawa ?

En prenant la mesure des Bulldogs de Hamilton par la marque de 8-1 devant 3078 spectateurs à la Place TD vendredi soir, les 67’s ont récolté des points dans un 13e match de suite. Ils ont empoché 25 points sur une possibilité de 26 pendant cette séquence et ils mènent toujours le classement général de la Ligue de l’Ontario (LHO).

Après 56 matches, la troupe d’André Tourigny totalise 89 points. Si elle parvient à maintenir le même rythme que sa fiche de 42-9-5 (,794) à ses 12 derniers matches au programme, elle terminerait la saison avec 108 points. Il s’agirait d’un record. L’édition de 1996-97, menée par Alyn McCauley sur la glace et dirigée par Brian Kilrea, avait amassé 104 points.

Auteur d’un tour du chapeau vendredi, le vétéran Kyle Makismovich s’y connaît en matière de victoires. À ses trois premières saisons dans la LHO, son équipe des Otters d’Érié avait amassé 104, 105 et 106 points. À 20 ans, il s’en vient terminer sa carrière junior avec une autre puissance semblable.

« C’est dur de classer mes équipes pour lesquelles j’ai joué dans un ordre particulier. À ma première année, nous avions un certain Connor McDavid dans notre équipe. Déjà là, nous ne verrons jamais rien de semblable. Sinon, nous avons une équipe fort bien équilibrée avec de l’attaque sur quatre trios et des défenseurs qui punissent l’adversaire. Dans les buts, nous avons Michael DiPietro qui m’a battu dans la finale de la coupe Memorial en 2017 et Cédrick Andrée a été deux fois le gardien du mois de la ligue », a raconté celui qui a surpassé le plateau des 300 points en carrière dans la victoire des 67’s.

Maksimovich est simplement content de pouvoir aspirer au titre de la LHO une dernière fois avant de mettre un terme à sa carrière junior de cinq ans.

« Je suis tellement reconnaissant de la chance qu’on m’a offerte. Ce club veut gagner comme ce n’est pas possible. Ça se sent dans le vestiaire. »

Trois fois, il a eu la chance de vivre des saisons des 50 victoires dans la LHO et les 67’s sont sur la voie de réaliser l’exploit. Maksimovich rappelle toutefois qu’il est extrêmement difficile de récolter 50 victoires dans une saison de 68 matches.

« Ça prend un bon départ et les 67’s l’ont eu. Ils ont pris la première place rapidement et nous l’avons encore. Après, il faut de la constance. Il faut jouer avec la même intensité contre les clubs de bas de classement que les meilleures équipes. C’est souvent le problème des bonnes équipes, mais ce n’est pas le cas ici. »

Pour l’entraîneur-chef André Tourigny, qui dirige sa cinquième équipe à avoir atteint le plateau des 40 gains, la mouture actuelle des 67’s vient au sommet de sa liste.

« Je n’ai jamais dirigé une équipe avec autant de profondeur à toutes les positions. Nous avons de la qualité sur chacun de nos trios, tous nos duos de défenseurs et nos deux gardiens. »

La meilleure saison de Tourginy en a été celle de 2007-08, quand il a amené ses Huskies de Rouyn-Noranda en finale contre les Olympiques de Gatineau de Claude Giroux. En 13 saisons, il a une participation en finale et trois carrés d’as, mais le gros trophée lui a toujours échappé. L’édition actuelle des 67’s pourrait-elle enfin lui donner un premier championnat ?

L’histoire le dira dans les prochaines semaines.

En attendant, les 67’s ont signé une autre victoire convaincante en marquant trois buts en désavantage numérique contre les Bulldogs. Sasha Chmelevski a récolté deux de ceux-ci, l’autre étant l’œuvre de Maksimovich. Noel Hoefenmayer, Samuel Bitten et Marco Rossi ont aussi touché la cible. Devant le filet, Cédrick Andrée a signé sa 31e victoire. Michael DiPietro était de retour de son séjour prolongé avec les Canucks de Vancouver. Il était rentré aux petites heures de la huit. Il aura le départ dimanche quand les Rangers de Kitchener seront en visite.