Les 67’s d’Ottawa avaient seulement neuf attaquants dans leur alignement dimanche et Sasha Chmelevski en a profité pour inscrire un but dans un cinquième match de suite.

Rien n’arrête les 67’s

Les éclopés s’entassent à l’infirmerie des 67’s d’Ottawa, mais cela n’empêche pas la troupe d’André Tourigny d’aligner les victoires.

Avec seulement neuf attaquants en uniforme dimanche après-midi, les vétérans Sasha Chmelevski et Tye Felhaber ont profité du temps de glace accru pour mener les 67’s à une victoire de 6-3 contre le Battalion de North Bay devant 3091 spectateurs à la Place TD.

Felhaber a pris les choses en main en troisième période en brisant une égalité de 3-3 à l’aide d’un tour du chapeau naturel. L’attaquant de 20 ans mène maintenant la Ligue de l’Ontario avec 29 buts en 29 matches.

Chmelevski a compté un but dans un cinquième match de suite pour poursuivre sur sa lancée des huit derniers matches où il a totalisé 21 points.

L’Américain de 19 ans ne saurait mesurer l’augmentation de son temps de glace depuis que les attaquants Graeme Clarke, Marco Rossi et Kody Clark sont tombés au combat, mais ce n’est pas lui qui va se plaindre de passer plus de temps sur la patinoire.

« Je sais que je joue plus. Je le sens, mais ce sont comme les points. Je n’ai pas calculé combien j’en ai eu dans les dernières semaines. Ce que je sais, c’est que l’équipe va bien. Pour moi, c’est ce qui compte. Je vais faire tout ce que Bear (André Tourigny) va me demander de faire. S’il veut que je prenne plus de mises en jeu, je vais le faire. S’il veut que j’évolue avec deux recrues de 16 ans, je vais le faire aussi. »

Aucune équipe de la LHO n’a été en mesure de vaincre les 67’s à l’intérieur de 60 minutes au cours des 23 derniers matches. Récemment, le club ottavien arrive à ajouter des victoires à son dossier en jouant avec neuf ou 10 attaquants au lieu de 12. Dans ce groupe, il y a Cameron Tolnai et Matthew Maggio, deux recrues de 16 ans qui bénéficient d’un temps de glace inespéré.

Les deux ont récolté des points dans la victoire contre le Battalion (11-15-2) dimanche.

Les attaquants blessés des 67’s font partie des meilleurs joueurs de l’équipe et évoluent entre 17 et 20 minutes par match. Aucun des trois ne pourra réintégrer l’alignement avant le mois de janvier et André Tourigny en profite pour donner du millage à ses plus jeunes joueurs.

« Par la force des choses, Maggio et Tolnai sont envoyés dans l’action dans des situations clés. Ils ont connu un bon match aujourd’hui, tout comme Mitchell Hoelscher, toujours une menace offensive en plus d’exceller sur le plan défensif. »

Tranquille après avoir été un choix des Devils du New Jersey l’été dernier, Hoelscher a inscrit un but en plus d’ajouter deux passes dimanche. D’ailleurs, Chmelevski se réjouissait pour Hoelscher, qui avait été limité à 10 points en 28 matches avant sa sortie productive contre le Battalion.

« On me parle souvent de mes points dernièrement, mais ce qui est important, c’est que chaque joueur contribue à nos victoires. Les statistiques de Hoelscher ne rendaient pas justice au joueur qu’il est. Je suis content de le voir enfin être récompensé. »

Questionné à savoir s’il appréciait l’expérience de jouer à trois trios comme à l’époque de son hockey mineur, Chmelevski a répondu qu’un hockeyeur ne se plaint jamais d’avoir beaucoup de temps de jeu.

« Trois trios, j’aime ça ! Cependant, nous n’abordons pas cela avec la même mentalité qu’au hockey mineur. Personne ne cherche à tricher. De mon côté, je prends ces minutes supplémentaires pour prendre du rythme et pour travailler les facettes de jeu qui ont besoin d’être améliorées. »

Le défenseur Hudson Wilson a compté dans un deuxième match de suite dimanche. Il a été le dernier marqueur des 67’s (22-3-4). Samuel Bitten a récolté deux autres points dans la victoire.